Epok: Dans Feuille blanche, vous racontez que vous quittez votre copain pour retrouver l’inspiration…
Diam’s : (véridique, elle l'a vraiment fait...) J’étais trop bien dans ma petite vie, dans mon petit confort. Un matin, je me suis levée et je me suis dit: il peut pas m’arriver ça à moi, une panne d’écriture. J’ai réalisé que je n’en pouvais plus, qu’il fallait que j’écrive et que, là, ça ne sortait pas. J’ai griffonné ce morceau qui est dur, surtout pour la personne concernée (tu m'étonnes ça doit lui faire un peu mal au cul de savoir que cet album est du en partie à sa rupture, qu'il a joué le rôle d'anti-muse, en quelque sorte), et je suis partie. Tous les gens passionnés de la planète peuvent me comprendre.

Qu’est ce que Brut de femme a changé pour vous ?

A l’époque, cet album était une question de survie (dommage qu'elle n'ait pas développé, j'aurai bien aimé savoir comment le fait de ne pas faire cet album aurait mis sa vie en danger...). Maintenant, je me bats pour vivre le mieux possible tous les jours. Je veux être quelqu’un de bien et faire le bien autour de moi (ha ça, on la croit volontier! en quittant son mec pour retrouver l'inspiration, ça commence bien). C’est tout con mais j’y tiens. J’ai mes peines pour moi, j’ai mes cicatrices. Je mets ça dans ma musique et, grâce à ça, je fais des concerts (et j'me fais plein d'thunes! si c'est pas génial... Et puis si j'ai pas assez de cicatrices, hop, un coup de bic rouge et l'affaire est réglée, les gens n'y voient que du feu). J’ai vraiment envie de rester là de faire de la musique toute ma vie. Il n’y a pas de calcul (si tu l'dis... M'enfin, j'aimerai bien savoir comment elle appelle ça, quitter son mec pour pouvoir faire son album. Tiens, lui, je vais le quitter, pis j'ferais une chanson de cette tragédie. Déjà une chanson de gagnée, c'est pas mal)

Qu’est ce que le succès vous a apporté dans la vie de tous les jours ?

(…) Et puis aussi, les gens me regardent dans la rue. Je trouve ça super bizarre. Pourtant, je reste une jeune. J’ai les mêmes délires qu’avant: je suis toujours autant passionnée par les kebabs! (…) (Déliiire, on va manger un kébab. C'est ma véritable passion!)

Malgré la gloire et l’argent, vos texte restent très noirs. Pourquoi ?

(Parc'que j'fais du rap, bougre d'âne!) Je trouve que la vie est super difficile. C’est très compliqué d’avoir des relations normales avec les gens (ha bin surtout si on les quitte par peur de la page blanche, c'est clair qu'il est difficile d'avoir des relations normales après ça). Moi, je suis complètement déboussolée. Je ne comprends plus l’amour, les hommes…. Je ne peux comprendre que les jeunes, leur mal-être. Parce que je suis encore dedans (Bon, évidemment, j'ai plus leur problème d'argent, mais je suis jeune, c'est déjà la base pour que la vie soit super dure. J'ai même encore de l'acné, tellement je suis jeune, alors avec ça, si ma vie elle est pas super difficile, j'sais pas c'qui t'faut). De la crise d’ado aux émeutes, tout ça, je comprends (tout, tu vois, j'comprends tout, j'mets tout dans l'même panier et j'comprends en bloc). Etre jeune aujourd’hui, c’est trop difficile (tellement difficile, ça devrait être interdit, tiens). A cause du phénomène de star-system, de télé-réalité, quand tu es jeune, tu te demandes si être anonyme n’est pas un échec (ha ha, ça, c'est pas mal dit, on se demande même du coup si c'est d'elle. Mais il faut avouer que lorsque tu vois les "stars" de la télé-réalité et que t'as envie de leur ressembler juste pour ne plus être anonyme, c'est que t'as un vrai problème... ou alors c'est pour la thune, mais faut l'avouer cash, dans ce cas. Quand on est jeune, on voit qu'il y en a qui se font un max sans trop se fouler, j'voudrais pareil pour moi) . Pour tout vous dire, je trouve beaucoup plus dur d’être un jeune en France qu’être une femme en France (ça tombe bien, elle qui est à la fois jeune et femme, trop dur la vie, quoi...). Le phénomène PSP, par exemple. (Ha, ça me plait bien cette habitude de parler de phénomène pour un peu tout et surtout n’importe quoi). Il faut avoir une PSP alors que ça coûte quand même 300 euros! On pousse les jeunes à la consommation. (avant de le lire ici-même, on ne m’avait jamais dis, à moi, qu’il fallait une PlayStation Portable, j’suis trop vex, on me dit jamais rien. M'enfin, c'est pas grave, je vais courir m'en acheter une, puisqu'il le faut. Plaisant aussi le coup de "ça coûte quand même 300 euros. Pour quelqu’un qui n’a pas vraiment de soucis financier, je trouve ça un peu décalé de dire "c’est cher ". elle aurait pu dire "c’est cher… enfin, humm… pour vous, quoi… ")

(…) Je ne voulais pas être une grande sœur et, pourtant, je me retrouve à dire dans mes textes: allez, accroche-toi! (trop chouette d’avoir une grande sœur aussi pleine de bon sens et de supers conseils) C’est peut-être parce que je ne suis pas dans la réprimande mais dans la compréhension. Ce que devait faire M. Sarkozy. (Ha ha ha, j’imagine bien Sarkozy dire "allez les jeunes, accrochez-vous, j’suis vot' grand frère…. ")

Dans le morceau Marine, vous n’y allez pas de main morte avec Marine Le Pen…

(…) (ha bin oui, j'me suis dit Jean Marie LePen, c'est un méchant, ça avait été déjà pas mal été dit, alors j'ai cherché autre chose et j'ai trouvé sa fille. Comme le nom est le même, ça parle aux gens, pis le filon est pas encore trop exploité) Il faut avoir conscience que personne n’a expliqué aux jeunes des quartiers comment faire pour obtenir leur carte d’électeur. (ha bin oui, il suffit d’aller à sa mairie et de demander, mais ça doit être encore trop compliqué… On n’explique pas non plus comment obtenir un travail, ce qui est déjà nettement plus coton, ça doit être pour ça qu’il y en a qui ne trouvent pas, on leur a pas bien expliqué…) Pas même leurs parents car ils ne peuvent pas voter (hou la… ça y va quand même un peu fort avec la généralisation. Là, elle est quand même en train de dire que les parents des jeunes des quartiers sont tous étrangers (ou qu’ils ont perdus leurs droits civiques à la suite de déboires judiciaires, en fait, elle ne précise pas. Enfin, bravo pour cette belle généralité…)

Vous pensez donc que l’artiste doit jour un rôle politique ?

(…) Les gens attendent trop des artistes. Quelquefois, je fais des interviews et j’ai l’impression de passer le bac. (ha, je comprends mieux pourquoi elle trouve que la vie, c’est quand même super dur…)

Elle a également été rédac' chef pour le numéro du 07 février du journal métro. Une manière super originale d'assurer la promo de son nouvel album! Doc Gynéco avait fait la même chose quelques jours auparavant. Ça donne ainsi l'occasion d'avoir à la fois un avis pertinent sur l'actualité et une promotion tout en subtilité...
(à propos des caricatures de Mahomet) Je suis naturellement pour la liberté d’expression. Mais je pense aussi qu’il faut faire attention avec certaines choses. Je suis croyante et je comprends qu’on puisse rire avec la religion. Mais associer une fois de plus l’islam avec les bombes, c’est un peu limite. (ha ha ha, oui, effectivement, on a pu constater que ça n'avait aucun rapport. Des caricatures ont été faites, représentant mahomet avec une bombe à la place du turban, et à cause de cette caricature, certains musulmans ont brûlé des ambassades, menacés de mort tout une partie de la population. au nom de l'islam. mais ça n'a aucun rapport) J’ai appris la tolérance et la bonté dans la religion et ce sont des choses qu’il faut aussi mettre en avant.(tout à fait, mais c'est pas vraiment l'objet d'une caricature. Si une caricature s'était l'amour et les p'tits zoiseaux, ça ne serait plus une caricature) Ces caricatures, c’est jeter de l’huile sur le feu (pour jeter de l'huile sur le feu, il faut à la base il y ait un feu. Et si la religion, c'est la tolérance et la bonté, il ne devrait pas y avoir de feu, non?).

Super “Boulette” (c'est le titre de l'interview dans Métro)
Mélanie Georgiades, alias Diam’s, également surnommée la Boulette pour son bon appétit (très bon, ça, coco, le côté humain proche des gens, ça vafaire vendre c'est sûr), sort son nouvel album Dans ma bulle.
Avez-vous changé depuis trois ans ?
(...) Je suis plus féminine qu’avant, plus portée sur mon image. Ce n’est pas une obsession mais je fais en sorte d’être présentable. (...)
Kool Shen dit, dans votre DVD, que vous rappez comme un bonhomme. Flattée ?
Je suis ravie qu’il y participe et je suis très honorée qu’il dise que je rappe comme un mec, c’est le plus beau compliment que l’on puisse me faire.
Marine Le Pen a d’ailleurs souhaité vous rencontrer, pourquoi avoir refusé ?
Je fais de la musique et je n’ai pas l’âme d’une politicienne. Leur métier, c’est de parler et d’avoir des arguments. Moi, j’écris bien mieux que je ne parle, donc je dis ce que j’ai à dire en chansons. Je ne me lancerai jamais dans des débats avec des politiques, mais si mes textes peuvent faire prendre conscience aux jeunes de la gravité des choses, tant mieux. Je n’ai pas fait ce morceau pour la toucher, mais pour dire ce que j’avais sur le cœur. (j'l'imagine assez bien lui répondre en chanson. Vas y, sort tes arguments de politicienne, et j'te réponds dès mon prochain album)
"Dans ma bulle"... sympa comme titre d'album.. toujours mieux que "dans ton cul" (j'assume pleinement le degré 0 de la finesse de cette vanne)

Enfin, globalement, j'avoue que la photo est plutôt réussie, l'idée est même assez sympa. Heureusement, il y'a toujours à redire, alors allons y. Déjà, le look... habillée en survêt, tu vois, j'gagne de la thune (preuve en est les disques d'or accumulés dans ma chambrette, dont je suis très fière, mais je le dois à toi, mon cher public!!), j'suis cheu-ri, mais j'reste ghetto, roots, j'm'habille racaille, t'as vu. Mais j'ai aussi mon côté gonzesse, french manucure, super gloss, eyeliner, et en même temps, ch'veux courts et survêt/baskets, la Ce-cla qui claque, quoi...
Là, j'ai une pose trop stylée sur mon vélo. j'suis assise à l'arrière avec une jambe négligemment posée sur la selle. Il parait que c'est comme ça qu'ils font du vélo aux States, ça en jette en tout cas... Et puis mon DVD, bien sûr. Au début, je pensais l'appeler "ma vie mon oeuvre", pis on m'a dit d'attendre le prochain DVD, best of de tous les clips de mes tubes.
Jme la donne grave sur cette tof', j'fais un peu la chetron, mais c'est qu'c'est bigrement lourd, cette saloperie que j'ai autour du cou... Et là, t'as vu? l'autre photo, trop sexy, trop la classe avec mon tee-shirt tagé. Un peu plus et j'te montre mes einS mon lapin. Mais pour ça, faut d'abord acheter l'album, s'pèce de vicieux!

Enfin, y'a pire... quand on sait pas vraiment très bien chanter, parfois, on utilse de vils stratagèmes pour attirer le chalan... Haan, c'est pas beau à voir...
Tatu qui a tenu à assurer leur concert alors qu'on leur avait volé toutes leurs fringues, et que, comble de malheur, il pleuvait ce jour là.

Enfin, Diam's, c'est avant tout des paroles, alors laissons la place à l'artiste avec Incassable, extrait de l'album Brut de femme.

J’men fous d’avance qu’on dise "Diam’s, t’es trop perso "
C’est pour tous les enfants dark depuis le berceau
J’te parle à toi qui me comprends malgré mes fautes de langue
A toi toujours open quand y’a trop de demandes
Vas-y crie le si t’as la haine,
Dis-le si c’est la merde en bas d’chez toi
Mais d’façon ce s’ra la même
J’te parle à toi qu’a toujours pas trouvé d’but
Qui cherche la fin sans avoir compris le début

Il faut briser la glace
Il ne faut pas s’voiler la face
Défend ton nom et ta place
Fonce, fonce, fonce
Il faut briser la glace
Il ne faut pas s’voiler la face
Défend ton nom et ta place
Fonce, mais surtout reste sûre de toi

J’vis la violence que je vienne d’Afrique ou d’Chypre
J’risque une balayette pour un sale bout d’schit
Chuis qu’une victime, moi qui voulais la paix
J’prends plus le RER, sûre de sortir entière
Mais chui pas seule, à la télé j’entends mes sœurs
Qui parlent de leur mal-être et de leur peine pendant des heures
Où est l’bien? Vu qu’on m’arrache le portable avec le sourire
Et qu’lorsqu’on m’agresse, chuis incapable de courir
J’vis dans la crainte que dans mon verre y’ait de l’alcool
J’évite les rues la nuit car le viol est à la mode
Sinik m’as dit "tu sais ici c’est la merde,
Pour t’en sortir, faut une patate d’enfer ou un grand frère "
J’vis dans la crainte, ma bombe lacrymo dans la poche
Chuis parano car y’a trop de haine quand on m’approche
Y’a trop de mecs fonc-dés au crack dès le matin
I’veut sa dose alors chuis victime de l’arrachage de sac a main

Il faut briser la glace
Il ne faut pas s’voiler la face
Défend ton nom et ta place
Fonce, fonce, fonce
Il faut briser la glace
Il ne faut pas s’voiler la face
Défend ton nom et ta place
Fonce, mais surtout reste sûre de toi

J’veux pas t’faire de la peine, mais plus t’ouvrir les yeux
Chais pas si je vois la trentaine comme un rêve ou comme un veux
Mais quand moi j’rêve d’amour de famille et d’accouchement
Certaines trouvent le courage de porter plainte pour attouchements
Dur à croire, comme quand j’ai vu ma sœur en sueur
Un inconnu, un couteau, une fellation dans l’ascenseur
Ça pue la vérité parce que mes yeux en sont témoins
Moi chui là, juste là, croie pas que je revienne de loin
Jt’ais bousculé, jt’ais dis "pardon "
Tu m’as dis "vas niquer ta race! "
"Mais jt’ais dis pardon! " tu m’as mis un poing dans la face
Alors maintenant quand on t’attaque, bah t’es docile
Plus rien n’m’étonne, Vu qu’même un boulanger est pédophile
Trois petites garces sur M6 ont dit qu’les blanches couchaient facile
"Eh cousine! Vas-y , avoue que tu tapine! "
C’était juste une personne de moins à penser
Qu’cette putain d’ambiance repose en paix

Il faut briser la glace
Il ne faut pas s’voiler la face
Défend ton nom et ta place
Fonce, fonce, fonce
Il faut briser la glace
Il ne faut pas s’voiler la face
Défend ton nom et ta place
Fonce, mais surtout reste sûre de toi

J’vis la violence j’ai encore peine à y croire
Ma concierge m’as dit "t’es une pute parce que tu sors avec un noir
J’vis la violence au jour le jour en attendant d’main
D’ailleurs les keufs, i’étaient où pour mon histoire de sac à main ?
Tu m’traites de chienne, de putain, de salope,
Mais mec pourquoi tu t’énerves? Jt’ais juste dis que j’ai pas de clopes
Elle voulait pas, mais tu l’as baisé pendant des heures
Eh! Tu rigol’ras ou pas quand i’vont violer ta sœur ?
Des images j’en ai encore des tonnes
Regarde, ta mère, elle perd son job car elle veut pas sucer son boss
Bref sur ce, j’crois qu’jvais m’arrêter là
Mais j’oublie pas que pour un diam’s on pourrait m’couper le bras
J’oublie pas que pour un diam’s on pourrait m’couper le bras
Mon pote Kennedy m’as dit: "J’ai eu la chance de vivre dans un parc,
Mais pas assez loin du ghetto. "

Il faut briser la glace
Il ne faut pas s’voiler la face
Défend ton nom et ta place
Fonce, fonce, fonce
Il faut briser la glace
Il ne faut pas s’voiler la face
Défend ton nom et ta place
Fonce, mais surtout reste sûre de toi
Il faut briser la glace
Il ne faut pas s’voiler la face
Défend ton nom et ta place
Fonce, fonce, fonce
Il faut briser la glace
Il ne faut pas s’voiler la face
Défend ton nom et ta place
Fonce, mais surtout reste sûre de toi