Il y a eu Destination finale, premier du nom. Où les bases, le principe du film a été exposé: à cause d'une prémonition le héros déjoue les plans de la mort... pour un temps. Car étant rancunière, la mort rattrape vite les p'tits chenapans qui ont tenté d'échapper à son piège. S'en suit donc, tout le long du film, la mort des protagonistes dans des circonstances plus ou moins alambiquées.

Il y a eu le 2, qui, whoaw, était plutôt bien maitrisé pour un film de ce genre. Je vous le conseille donc, sans trop raconter l'histoire, qui est sensiblement la même que le 1, et à peu prés identique à celle du 3, donc. Ce qui nous amène à ce dernier, qui bon, oui bof, c'est à peu prés la même chose, donc, sauf que le héros est une héroïne (la drogue, c'est mal) et que l'avion du 1 a été remplacé par un grand huit.
D'ailleurs ci-dessous, rien que pour vous, une version collector de l'affiche, avec un peu plus de têtes de mort que de coutume, c'est cadeau, c'est bibi qui régale !