Cette semaine, « petite » playlist hip-hop.
Une soixantaine de morceaux, deux heures de musique, classés en trois catégories. J'ai commencé par une quinzaine de morceaux dont la caractéristique première était l'utilisation massive de scratches. Alors bon, c'est évident, faut aimer un peu à la base. Ma prétention, c'est pas forcément avant tout de vous faire découvrir, parce que y'a des fois, quand on peut pas, on peut pas. Donc ceux qui peuvent pas avec le scratch vont vite se faire chier je pense. Enfin, regardez quand même la description des morceaux, y'a pas que du scratch dans les 15 premiers, donc avant de les zapper tous, une petite oreille par ci par là, ça peut toujours servir.

Future Primitive Sound #1
On commence avec un morceau qui donne un peu le ton, qui peut en tout cas bien servir d'introduction au scratch. En tout cas la première minute est quasiment uniquement constituée de ça. Après, les beats arrive, c'est pas forcément 100% hip-hop, enfin, c'est du deejing. Bon, par contre, je n'ai ni le titre du morceau, ni le titre de l'album, je n'ai que cette petite photo d'un des membres du collectif.

Futurism - (Runaways) - Classic Tales / 1998
Encore un morceau qui commence par du scratch pur pour continuer avec simplement une petite mélodie et un beat très sympa.

Metro Dade - (Ko-Wrecktechnique / Luke Vibert remix) - Ko-Wrecktion (Remix) / 2001
Là, il s'agit d'un morceau à mi-chemin entre le hip-hop et l'électro, c'est un remix d'un morceau hip-hop par un artiste électro. La qualité du son est très bonne, bon, bien sûr, pas à travers cette radio, mais pour l'originale, faites moi confiance. Le scratch est encore une fois très présent.

Jazzy Jeff's Theme - (Nuyorican Soul) - Nuyorican Soul / 1997
Encore un morceau pas vraiment hip-hop, tiré d'un album aux morceaux allant de la house à la salsa. Là, le morceau en entier est basé sur le scratch. La rythmique est réalisée entièrement avec de vrais morceaux de batterie.

This is Rob Swift - (Herbie Hancock) - Future 2 Future / 2001
Un morceau entre hip-hop et jazz, normal, il s'agit du surdoué Herbie Hancock, souvent connu par le grand public seulement pour le morceau titre de la bande originale du flic de Beverly Hills. Ou encore pour Rock it, présent un peu plus loin dans cette playlist.


Free Hop - (Antipop Consortium) - Antipop Consortium vs. Matthew Shipp / 2003
Avec ce morceau, on bascule carrément du côté jazz. Il s'agit du morceau final de l'ultime album d'Antipop Consortium, un album en collaboration avec un pianiste de jazz. Des scratches, il n'y en a finalement qu'au tout début et à la fin.

Metro Dade - (Ko-Wrecktechnique) - Ko-Wrecktion (EP) / 2000
Là, on retrouve le morceau original dont on a écouté (ou pas) le remixe tout à l'heure. Les scratches sont toujours aussi présent, voire un peu plus.

Future Primitive Sound #2
Deuxième morceau de Future Primitive Sound qui aime toujours autant les scratches. Pour les amateurs uniquement?

Levitation - (Runaways) - Classic Tales / 1998
Des scratches, un petit sample de guitare, des nappes un peu tristounette et un bien joli morceau au final.

One for the treble - Davy DMX - Fresh / 1984
Premier morceau « old school » de la playlist. On sent un p'tit peu quand même que le morceau date d'il y a 22 ans maintenant.

Hey Hey! Can U relate? - (DJ Mink / Luke Vibert remix) - Warp 10+3: The Remixes / 1999
Encore un remixe, encore par Luke Vibert, cette fois pour la compilation de remixes de Warp. Ça sonne un peu électro encore une fois.

Behavior - (Ko-Wrecktechnique / Prefuse 73 remix) - Ko-Wrecktion (Remix) / 2001
Toujours tiré de la compil de remix de l'EP de Ko-Wrecktechnique, cette fois un remixe signé Prefuse 73.

Future Primitive Sound #3
Troisième morceau de Future Primitive Sound, avec toujours ces voix qui semblent sorties des années 60, et une bonne de scratches pour faire remonter les quotas.

Kaleïdoscopic Turntable Style - (Runaways) - Classic Tales / 1998
Tout est dans le titre... Turntable Style, ça scratch même sur le mot scratch.

Jenifa taught me (Derwin's revenge) - (De La Soul) - 3 feet High and Rising / 1989
Là, il n'y a que dans le tout début du morceau qu'il y a du scratch, on rentre en plein dans le coeur du hip-hop, avec De La Soul, c'est gentil, c'est frais, mélodieux, ça parle de fille, ça sent le printemps, voire le début de l?été, tiens?


Girlfriend - (TTC) - Bâtards sensibles / 2004
Là, ça change carrément. C'est TTC, on sent que j'ai eu du mal à les placer, et du coup, ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Ce morceau est très « second degré » et assez cru et vulgaire.

Latest dance craze - (TTC Feat Busdriver & Radioinactive Man) - Bâtards sensibles / 2004
Toujours TTC, en duo avec deux rappeurs américains. Ça fait une belle transition avec le reste de la playlist et j'aime beaucoup la mélodie finale, très enfantine et la manière dont le chant se fond dans la musique sur la fin.

Sure shot - (Beastie Boys) - Ill Communication / 1994
Là, trois petits morceaux qui gueulent plus ou moins, en tout cas assez pêchus et plutôt connus. En tout cas, celui là est un des plus connus des Beastie Boys.

Jump around - (House of Pain) - House of Pain / 1992
Après le rap de p'tit blanc des Beastie Boys, le rap des Américains d?origine Irlandaise House of Pain. Classique et efficace.

Insane in the brain - (Cypress Hill) - Black Sunday / 1993
Un peu le même genre de son que le précédent morceau, premier morceau de Cypress Hill dans cette playlist. On reconnaît de suite la voix du chanteur, toute nasillarde. Un des morceau les plus connu de Cypress Hill.

Oh my god - (A Tribe Called Quest) - Midnight Marauders / 1993
A Tribe Called Quest, j'aime bien ce genre de groupe avec pas mal de membres aux timbres de voix différents. On note une allusion au morceau de Davy DMX, one for the treble.

Keepin' the Faith - (De La Soul) - De La Soul is Dead / 1991
Encore une fois un morceau assez léger, c'est De La Soul, c'est normal... Y'a même des samples de Bob Marley dans le tas.

Pass That Dutch Vs Milkshake - (Missy Eliot Feat Kelis) - 2003 ou +
Y'aura peu de filles dans cette playlist. Alors du coup, j'en ai mis deux en un morceau. Missy Eliot est l'un des rapeuses américaines les plus connues.

From tha Chuuuch to da palace - (Snoop Dogg Feat Pharrell) - Paid tha Cost to Be da Bo$$ / 2002
On reste avec les grosses grosses pointures du rap américain actuel. Snoop Dogg en duo avec Pharrell des N.E.R.D.S. J'adore la voix de Pharell lorsqu'il dit « what the hell is going on? »

Steppin' it up - (A Tribe Called Quest Feat Busta Rhymes) - The Love Movement / 1998
Encore un duo, A Tribe Called Quest et Busta Rhymes, c'est puissant. Encore une fois, j'adore ce mélange de voix.

Break ya neck - (Busta Rhymes) - Genesis / 2001
Justement, Busta Rhymes, le voilà en solo avec son rap tout ce qu'il y a de plus basique: break ya neck, pour insiter l'auditeur à bouger la tête en rythme. La carectéristique principale de Busta, c'est de raper très très vite. C'est un des morceaux où il le fait le mieux.

Bitties in the BK Lounge - (De La Soul) - De La Soul is Dead / 1991
J'adore tout simplement ce morceau. Ça raconte l'histoire d'une soirée du groupe qui s'en va en quète de nourriture. Le dialogue entre le manager du Mac Do et la pétasse riche à partir de 2'15, avec un fond de Kazou, génial. A écouter et réécouter. De la bonne joute verbale...

What’s up Fatlip – (Fatlip) - What’s up Fatlip / 2000
Essayez de visionner le clip de cette chanson. Le chanteur est en couche avec un imper (comme sur le pochette du single) et l’ensemble est assez rigolo. Du rap qui prone pas le fric et les filles, mais qui parle plutôt de la loose…

Dream – (Dizzee Rascal) – Showtime / 2004
Encore un clip à voir, Dizzee Rascal qui danse sur un piano parmi des marionnettes. Morceau vraiment sympathique, qui change des grosses productions habituelles, mais qui poutant a eu son petit succés.

Tequila Sunrise – (Cypress Hill) – Cypress Hill IV / 1998
Là, on revient à du lourd de chez lourd avec Cypress Hill… Guitare, style hispano… Oui, faut dire que Cypress Hill, j’crois qu’c’est plus ou moins d’origine euh… mexicaine ou portoricaine, enfin, un truc ressemblant vaguement à l’Espagne, mais du côté de l’Amérique, quoi…

Still D.R.E. – (Dr. Dre) – 2001 / 1999
Ha ha, still D.R.E., excellent ce morceau... avec Snoop Dogg, qui fait des petits « haaa », au début, c’est tout mignon… quelques morceaux choisis dans les paroles Still not loving police (Uh huh) <- le Uh huh est dans la chanson And I still got love for the streets. Encore un morceau dont il faut voir le clip, avec les p’tits larons dans leur caisse dont les suspensions sautent exprès. C’est pas du second degré, mais ça n’en est que plus drôle. Pour la petite info, Dr Dre est le plus gros producteur de rap du monde, avant d’être rappeur lui même. C’est lui qui produit Snoop Dogg et Eminem, entre autre. En tout cas, ce morceau, c'est un peu son "Jenny from the block" à lui.

Killa Hill Niggas – (Cypress Hill Feat Wu-Tang Clan) – Cypress Hill III: Temples of Boom / 1995
Je sais bien que c’est plutôt hispanique, mais à la fin, ça me fait penser au parain qui ferait du rap. Un des premiers morceau que j’ai connu de Cypress Hill, j’adore.


Gimme some more – (Busta Rhymes) – Exctinction Level Event (The Final World Front) / 1998
Le morceau commence avec un dialogue qui se moque pas mal des clichés fric / filles faciles du hip-hop. La musique en elle même reprend un sample de la musique de Psychose. Un classique de Busta Rhymes, cette petite chanson…

Dy-Na-Mi-Tee – (Ms. Dynamite) – A Little Deeper / 2002
Y’a pas beaucoup de fille, je l’avais dis, et en plus, ça, c’est pas vraiment vraiment du hip-hop.

Hard Knock Life (Ghetto Anthem) – (Jay-Z) – Vol 2: Hard Knock Life / 1998
Ha ha, ce morceau est vraiment excellent, ça parle de la vie qu’elle est dure, et sur la pochette de l’album, le rapeur Jay-Z pose au côté de sa voiture de luxe.

Don’t believe the hype – (Public Enemy) – It Takes a nation of Millions to Hold Us Back / 1988
Certainement le morceau que j’aime le moins de cette playlist, mais bon, c’est un classique, et j’aime le moment où ils parlent de « Silly rabbit »...

Woo-hah!! Got you all in check – (Busta Rhymes) – Coming / 1996
Ce morceau, fallait le mettre. Tout simplement parce qu’il commence par une quarantaine de Yo ! d’affilé. Un must.


Ch-check it out – (Beastie Boys) – To the 5 Boroughs / 2004
C’est le single du dernier album des Beastie Boys. Sûrement le meilleur morceau de l’album, d’ailleurs.

Set the mood – (De La Soul Feat Indeed) – Art official Intelligence: Mosaic Thump / 2000
Ha, y’a une fille dans ce morceau, c’est Indeed, le morceau a la pêche, les beats et la musique sont très bien montés.

Fix up, look Sharp – (Dizzee Rascal) – Boy in da Corner / 2004
Des beats encore plus forts pour ce morceau de Dizzee Rascal, son premier single vraiment connu. C’est assez puissant, bien foutu.

Pease Porridge – (De La Soul) - De La Soul is Dead / 1991
Une manière de raper à la cool, assez old school, ça repose, c’est gentillet, c’est De La Soul. Attention, j’essaie pas d’être réducteur à l’égart de De La Soul, j’adore.

Rapper’s delight – (The Sugarhill Gang) – Sugarhill Gang / 1980
Voilà les deux morceaux old school les plus connus, "rapper’s delight" et "the message". Je vous ai mis la version intégrale, d'un quart d'heure. Celle qui circule le plus souvent en fait la moitié. La manière de rapper sur ce morceau est beaucoup plus chantante que dans le rap actuel, la musique, avec de la vraie basse, est assez « funky ». A noter que Daft Punk s’est inspiré de la ligne de basse pour son morceau « around the world », c’est assez remarquable au tout début. Pour ceux qui disent que le rap, c’était mieux avant, on peut remarquer également dans les paroles que ça parle déjà du nombre de bagnoles de luxe que les rapeurs ont. D’ailleurs, hop, les voilà les paroles….

The message – (Grandmaster flash & The Furious Five) – The Message / 1982
Voici donc l’autre grand classique qui pour la première fois parle de la pauvreté, de la violence, de la drogue, de Dieu et de la prison…


Rock it – (Herbie Hancock) – Future Shock / 1983
Le morceau dont je parlais au début. Sorti un an après The message. Ça n’est pas tant hip-hop que ça, malgré les scratches. Mais c’est pour introduire la partie hip-hop électro.

No jumper cables – (Aesop Rock) – Bazooka Tooth / 2003
20 ans pile après rock it, le hip-hop s’est diversifié. Les beats sont assez durs, un morceau que j’aime beaucoup.

Grammy winners – (Funkstörung) – Appetite for distruction / 2000
Là, on est en plein dans le hip hop électro. Les beats sont assez durs encore une fois, les sonorités aussi.

Qtio – (Brothomstates) – Qtio / 2001
Encore plus électro, la voix du rappeur est assez trafiquée…

Ccec – (Autechre) – EP7 / 1999
Toujours plus électro, plus tellement hip-hop, pour le coup, ça m’y fait penser, on va dire…

A8 Km34 – (Funkstörung) – Appetite for distruction / 2000
Encore une voix trafiquée, la rythmique est déjà plus présente que dans le précédent morceau.


Antontonebarr – (Antipop Consortium) – Tragic Epilogue / 2000
Petit interlude musical tiré de l’album Tragic Epilogue d’Antipop Consortium.

Disorientation – (Antipop Consortium) – Tragic Epilogue / 2000
Ha, encore une femme qui rappe, tient, y’en a pas si peu que ça…

Furcoat – (Cex) – Oops, I did it again / 2001
Là, ça dérape complètement, si j’ai bien compris, le chanteur porte uniquement un slip en fourrure… Le titre de l’album est le même que celui de Britney Spears. Ha ha.

Intergalactic - (Beastie Boys) – Hello Nasty / 1998
Morceau plutôt bien foutu des Beastie Boys, avec un clip assez marrant, comme d’habitude, d’ailleurs…

J’ai pas sommeil – (TTC)– Bâtards sensibles / 2004
Morceau excellent de TTC, où ça parle d’apprendre à son chat à marcher sur les pattes de derrière…

Bâtard sensible – (TTC) – Bâtards sensibles / 2004
Encore un morceau que j’adore de TTC, les paroles sont vraiment intéressantes. Et la musique est plutôt chouette.
Extrait des paroles :

Lorsque je pars tu me rattrapes,
Lorsque je viens tu me rejettes,
Tu me dis que tu ne me retiens
Pas puis tu fuis si je reviens.
Quand l'amour ne sera plus témoin
De nos retrouvailles impossibles
Moi pour cesser d'être invisible
Je me ferai bâtard sensible.
Quelques fois
Tu me trouves beau lorsque que je ne te regarde pas
Quelque part
Tu ne peux (pas) m'aimer si tu m'as
Quelques fois
Quelque part

Oxygen – (Aesop Rock) – Float / 1999
Morceau un peu tristounet, normal, présence de violons... Beau morceau.

9.99 – (Antipop Consortium) – Tragic Epilogue / 2000
Encore un morceau un peu triste, cette fois avec du piano.

De pauvres riches – (TTC) – Ceci n’est pas un disque / 2002
Le premier single de TTC, encore une fois, des paroles excellentes.

Windowlicker intro – (Aphex Twin) – Windowlicker / 1999
Et pour finir, 4 minutes de « mother fucker » et de « nigga »… Encore un clip à voir.