Lorsque j'étais enfant...
Mmmm, elle commence bien, cette note. Le lecteur pressent qu'il va apprendre quelque chose de magnifiquement bouleversant sur les origines de la vie de ce héros des temps modernes qu'est ulfablabla... (comme "pourquoi ce vilain garçon aime-t-il tant la publicité", c'est vrai, quoi, faut vraiment pas être trés sain d'esprit, non?)
Et pourtant, non. Pas de brûlantes révélations. Simplement lorsque j'étais jeune, je n'habitais pas ici, à Paris. Et je n'avais donc pas droit à ces magnifiques publicités vantant les mérites des quatres coins de France.
J'habitais à Bordeaux, pas loin il y a le bassin d'Arcachon, et ça nous suffisait.
Maintenant, à Paris, je vois des pubs pour ce même bassin d'Arcachon, avec côte à côte les dunes de sables et la tour eiffel, avec comme slogan "bassin d'arcachon, si proche" ou une connerie comme ça.
Enfin, ça n'est pas encore la meilleure pub qu'il y ait pour nos belles provinces. Il y a eu dernièrement cette superbe campagne pour la Bretagne:

Dans aimer la Bretagne, il y a d'abord "aimer"...
Ha ha ha, ça faisait longtemps qu'un slogan ne m'avait pas fait autant rire: c'est le genre de slogan qui de suite fait trottiner mon imagination ...
Dans "Aimer la Bretagne, c'est d'abord "aimer": c'est un peu la porte ouverte à tout !
"aimer les armes à feu", c'est d'abord aimer, flûte alors... Humm, "aimer les petites filles", c'est avant tout aimer, également...
Bon, d'accord, d'accord, aucun rapport avec la Bretagne, quoiqu'il doit bien y traîner une ou deux fillettes armées jusqu'aux dents !
Notez bien comment sur les affiches, ils ne montrent que très peu la Bretagne (histoire de pas dégouter le potentiel consommateur de Bretagne).
ça sera surement l'objet d'une seconde partie, après "Aimer la Bretagne, c'est d'abord aimer", "et ensuite, la Bretagne..."
Et là, c'est le drame...

Dans le genre "super slogan", on nous a pondu également ce chouette "Alsacez-vous"...
ce qui revient à:
- se mettre des Bretzëls dans les cheveux
- Porter un haut immetable imitant les façades alsaciennes
- manger des sucettes en forme de vitraux d'églises alsaciennes...

ça, y'a pas à dire, ils savent vraiment nous donner envie d'aller en Alsace. Manque juste une affiche où l'on verrait quelqu'un qui a adoptait une cigogne, et qui en est trés content...

En fait, y'en a des tonnes, des affiches dans ce genre là. J'essaierai de retrouver celle de Thallys qui propose des voyages à Bruxelle, Cologne, etc... (excellente l'affiche où l'on voit un gars qui a ramené une dizaine de bouteille d'eau de Cologne, et qui prend un bain d'eau de Cologne... Quand je vous disais qu'ils savent vraiment nous donner envie...)


Et cette affiche...
On y croit vraiment à fond.
Montpellier, la ville où le soleil ne se couche jamais.
Pour un peu, ils nous faisait "la ville qui ne dort jamais"...
- Comme New York?
- Oui, comme New-York... Oui, enfin, non. New York, c'est un peu comme Montpellier, tu vois. Sauf qu'à Montpellier, ils savent vraiment faire la fête, tu vois?