Allez hop, je saisis ma guitare et je vais en pousser une petite, parce que bon hein, Benetton, ça va bien 5 minutes, mais un peu de musique, là, ça ferait pas de mal aux trois pattes d'un canard.
Bon et puis cette chanson, elle me fait me poser des questions existentielles affolantes, genre "Et si j'étais une fille, je préfèrerais être Dolly Parton ou Jolene?"
Oui, parce que Jolene, elle a quand même l'air super jolie, avec sa beauté incomparable, ses cheveux bouclés flamboyants, sa peau d'ivoire, ses yeux verts émeraude, son sourire qu'est comme un souffle de printemps et sa voix douce comme une pluie d'été, j'ai l'impression qu'elle a été assez gatée par la nature, la mère Jolene...
M'enfin, en vrai, qui s'en souviendrait de cette brave rouquine, maintenant, si la talentueuse chanteuse de country Dolly Parton n'avait pas écrit cette chanson à son propos? Bin personne ne s'en souviendrais, tiens.
Alors que Dolly Parton...
Merde, en fait, elle a pas très bien vieilli et y'a des saligauds (pour pas dire des coquinous) qui en profitent pour la tourner en dérision.

La personne du milieu est en train d'essayer un déguisement de Dolly Parton... Non mais jusqu'où poussent-ils la cruauté, je vous le demande...
Alors moi je dis c'est pas bien les enfants, c'est pas gentil-gentil de se moquer comme ça, je pensais faire une petite note sympathique avec une jolie chanson, et voilà blam, tout tombe à l'eau. Enfin, plouf, tout tombe à l'eau, blam, c'est par terre.
Enfin voilà, j'espère quand même que vous avez branché vos enceintes, sinon, vous passez un petit peu à côté de cette note, et c'est bien dommage, ne pensez-vous pas?
Merci à Kek, au passage d'avoir confectionné ce petit lecteur si simple d'utilisation...
Vous pouvez même télécharger gratuitement le morceau en cliquant sur la petite icône à droite du volume.

Et comme je sais que vous aimez chanter tous en coeur, bin voilà les paroles, ça sera quand même plus facile avec...

Jolene, par Dolly Parton

Jolene, Jolene, Jolene, Jolene
I'm begging of you please don't take my man
Jolene, Jolene, Jolene, Jolene
Please don't take him just because you can
Your beauty is beyond compare
With flaming locks of auburn hair
With ivory skin and eyes of emerald green

Your smile is like a breath of spring
Your voice is soft like summer rain
And I cannot compete with you, Jolene

He talks about you in his sleep
There's nothing I can do to keep
From crying when he calls your name, Jolene

And I can easily understand
How you could easily take my man
But you don't know what he means to me, Jolene

Jolene, Jolene, Jolene, Jolene
I'm begging of you please don't take my man
Jolene, Jolene, Jolene, Jolene
Please don't take him just because you can

You could have your choice of men
But I could never love again
He's the only one for me, Jolene

I had to have this talk with you
My happiness depends on you
And whatever you decide to do, Jolene

Jolene, Jolene, Jolene, Jolene
I'm begging of you please don't take my man
Jolene, Jolene, Jolene, Jolene
Please don't take him even though you can
Jolene, Jolene

Bon, et pour la peine, parce qu'on s'est moqué et que c'est mal, je vais mettre un deuxième morceau de sale hippie et fraudra pas venir vous plaindre.
Sur des paroles de Joni Mitchell, Woodstock, une deux... (faut quand même appuyer sur la petite flèche de lecture, hein, si vous voulez que ça parte, sinon, bon, il se passera rien...

Et on chante tous en coeur sans rechigner

I came upon a child of God
He was walking along the road
And I asked him, 'where are you going?'
And this he told me
Said, 'I¹m going down to Yasgur's Farm,
I Gonna join in a rock and roll band.
I got to get back to the land and set my soul free.'
We are stardust, we are golden,
And we got to get ourselves back to the garden.
'Well, then can I walk beside you?
I have come to lose the smog,
And I feel to be a cog in something turning.
And maybe it's the time of year,
Yes and maybe it's the time of man.
And I don't know who I am,
But life is for learning.'
We are stardust, we are golden,
And we got to get ourselves back to the garden.
By the time we got to Woodstock,
We were half a million strong
And everywhere was a song and a celebration.
And I dreamed I saw the bomber death planes
Riding shotgun in the sky,
Turning into butterflies
Above our nation.
We are stardust, we are golden,
billion year old carbon.
We caught in the devil¹s bargain,
And we got to get ourselves back to the garden.

Le hippie se distingue par sa chevelure fournie et hirsute, ses vêtements bariolés, sa tenue négligée, son penchant pour la drogue, la « pop music », l'oisiveté, la mendicité, le vagabondage ou les petits métiers marginaux de style artisanal, et enfin son culte de la nature, de l'amour et de la liberté sexuelle. Le hippie pur n'est pas politisé.