Ha ha, non, je plaisante, je vais pas commencer à mettre des pubs pour tout ce petit monde, de toutes façons, c'est vite fait, y'en a pas, ciblées spécialement transgenre ou même bi (non, rien à voir avec les malabars bi-goût). On va pas non plus passer en revue les pubs de ce genre

Ha bin quoique si, en fait... Ha ha ha, mais si, ça vous a fait rire, la dernière. Ou alors vous n'avez pas saisi le jeu de mot. C'est pourtant simple, comme dirait Bruno Mazure (quel hasard) avec ses bon adages "Câlin à la Saint Valentin, et pour la Saint Hercule?"
Non cette pub pour Pink TV est rigolote, en tout cas plus que celles qui avaient précédé l'arrivée de la chaîne.

Le jeu de mot "... et paf" est pas mal, tout de même. Mais le visuel un peu... basique, cliché.
Tiens, le slogan, d'ailleurs, n'était même pas celui là, à l'origine (le 25 octobre... et paf!), c'était "liberté, égalité, télé", moyen moyen, avouons le. Enfin, le vrai de vrai slogan de la chaîne c'était (c'est peut-être encore) "la liberté ça se regarde". En fait, ces slogans ont un problème: ils traduisent (selon moi) la "passivité" que l'on a souvent devant la télé. Du coup la liberté ça ne se construit pas, mais ça se regarde, passivement. (Ha ha, après, on va croire que je suis un militant homo...)
Enfin bref, tant qu'on est dans l'audio-visuel, voici trois visuels, justement, pour un festival de films gay et lesbiens à Oslo. C'est assez rigolo (mais si).

Superman et Klart Kent, haaargl, mais c'est l'image même de l'amour impossible, dis donc... Et un détournement de "what's on man mind"

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, mais après-demain, je reviens avec des pubs qui trouent l'cul. Hu hu hu, oui, j'ai pas pu résister...