L'autre jour, je suis allé voir "Click" au cinéma.
click
Non, pas "booouh", même pas la honte, ce film n'est pas si nul que ça, même si l'idée de base peut paraître un peu concon: le héros acquiert par hasard (???) une télécommande universelle qui s'avère en fait pouvoir contrôler son univers, principalement en accélérant certains passages plus ou moins long de sa vie.
Il faut quand même apprécier l'humour un peu lourdingue et ne pas être écoeuré par les quelques clichés et la morale qui pourraient traîner ça et là.
Soit dit en passant, je me demande pourquoi Hollywood s'acharne autant à nous assener que "la famille, c'est le plus important". Peut-être parce que si on va au cinéma en famille, on achète plus de billets. A creuser.
Sinon, pour l'humour lourdingue, pour vous donner une idée, le summum est atteint lorsque le héros, après avoir revu sa naissance, dit à ses parents que son pénis a bien grandi depuis, ce à quoi son père lui répond qu'on aurait dit un petit tic-tac et là, badaboum, le héros rétorque à son père "bin approche un peu, j'vais t'rafraîchir l'haleine"...
Là, on a atteint le sommet du bon goût, je crois...
Bref, tout ça pour dire que Click, ça n'était pas si mal que ça, dans la catégorie des films un peu pourri. Mais si je vous en parle (au lieu de parler de Hard Candy), c'est parce que dedans, qu'est ce qu'on trouve? Rien de moins que Fonzie et Michael Knight.
fonzie
Bon, pas dans les rôles habituels qu'on leur connait, puisque Fonzie joue le père du héros et Michael Knight son patron...
Ce fut un choc, tout de même, en voyant Fonzie (oui, du coup, c'est lui la réplique du tic-tac). Je ne l'ai reconnu que parce que j'avais déjà vu des photos récentes de lui. Parce que sinon, on le reconnait plus à gauche, là, qu'à droite.
fonzie
Pourtant, regardez, même regard qu'il y a 30 ans (et oui, 30 ans...)
fonzie
C'est un peu le même choc si on a gardé en soi l'image de la tête de Richie Cunningham joué par Ron Howard et qu'on le voit maintenant. C'est le même sourire, mais... où sont passé les cheveux?
Richie Cunningham