segolene sarkozy
Ségo = Sarko... Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy: bonnet blanc et blanc bonnet...
Ha oui, il faut c'qu'il faut comme accroche pour ce genre de note. Faut pas hésiter à y aller franc du collier... Et tant qu'à ballancer des conneries, autant y aller dès le début.
Mais un premier point sur lequel tout le monde sera d'accord: les deux compères sont en campagne présidentielle.
Et qu'est ce qu'une campagne présidentielle, à part une véritable campagne de pub dont tu es le héros.
Non, pas toi, lecteur, toi, on te feras croire que tu es le héros, mais en vrai, le produit à vendre, dans une campagne présidentielle, c'est le candidat.
Et y'a une technique marketing qui a fait ses preuves et que les candidats ont bien intégré. Cette technique consiste à s'afficher avec d'autres "produits" appréciés par les cibles que l'on veut toucher, les jeunes, les vieux, les gauchistes, les droitiers.
Le problème, c'est que pour l'instant, ça nous donne des associations plutôt surréalistes du type Jamel dansant avec Ségolène Royal sur Diam's ou Sarkozy encadré de Doc Gynéco et Johnny Hallyday...
Le comité de soutien "people" est quelque chose qui me surprendra toujours.
Comment toucher les électeurs en faisant le sympa avec célébrités qu'il affectionne...
C'est sans doute pourquoi Ségolène Royal s'est retrouvée au grand journal sur Canal+ (émission que Sarkozy avait fait égalemment la semaine d'avant). L'emmerdant, quand on fait ce genre d'émission et qu'on a pas trop l'habitude de parler avec quelqu'un comme Jamel, c'est qu'on risque très vite de se faire chahuter et lorsqu'il te pousse à danser + ou - façon rap sur du Diam's, deux choix s'offrent à toi, rester guindée, coincée et te mettre les jeunes à dos ou esquisser un petit pas de danse "hip-hop" en tailleur, et éventuellement te foutre la honte.
Surtout que lorsqu'on voit tout ce petit monde (Diam's, Ségolène Royal et Jamel Debbouze) se faire les yeux doux à la télé, on peut se demander s'il n'y a pas eu comme une erreur de casting.

D'un côté on a Diam's qui dit en interview ne pas arriver à imaginer une femme présidente (en France) mais qui sur le plateau dit à Ségolène Royal "Pour moi, y'a que vous !", on a aussi Jamel Debbouze qui a déclaré, à propos des émeutes de fin 2005, que c'était "la moindre des choses de brûler des voitures, tellement les jeunes des cités sont dans la misère" et de l'autre, Ségolène Royal, qui a proposé "l'encadrement à dimension militaire" des délinquants à partir de 16 ans et la création "d'écoles de parents" ainsi qu'une mise sous tutelle des allocations familliales.
Mais en direct, magie de la télé, personne n'aborde vraiment les sujets qui fachent, politique et showbiz, tout le monde s'aime et se fait la bise...
La vidéo du début de l'émission n'est plus en ligne, où vous pouviez voir Ségolène Royal discuter avec Jamel, le complimenter sur son spectacle, et lui se dire flatté et se défendre d'être récupéré par la politique...
Par contre, voilà la vidéo de Ségolène qui danse. Après la chanson, tout le monde rigole, Jamel plaisante sur les "nichons" de Ségolène Royal. Non vraiment, je trouve que plus que jamais, les politiques ont leur place dans ce genre d'émission...


A côté, je vous ai mis une version parodique de l'émission réalisée par l'humoriste Florence Foresti pour l'émission de Ruquier "on n'est pas couché". Elle y fait allusion à sa petite danse sur Diam's et au fait qu'elle ait été élue 6ème femme la plus sexy du monde pour le magazine FHM (la preuve ici)
Au final, je ne sais pas si ça a pu lui être très bénéfique de voir ainsi son image associée à celle de Jamel qui lui dit "De toutes façons, moi, je suis royaliste. Je voterai pour vous juste pour voir Francois Hollande en 1ère dame de France." et de Diam's qui "déclarait" lors d'une interview ceci:
Alors j'ai fait la connerie de dire que je n'voyais pas une femme présidente en France.
On m'a tiré d'ssus genre, ouais, pourquoi, c'est super, macho en fait, on m'a traité de machiste...
Hummm... Pareil, j'pense que c'est l'manque paternel qui fait que pour moi, j'ai vu ma mère galérer sans homme donc heu...
"J'ai l'impression que c'est l'homme qui gouverne et c'est l'homme qui a le pouvoir, maintenant, heu, si j'devais aller voter j'irai voter pour des gens qui s'rapprochent de mes idées ou qui ont les mêmes idées que moi ou qui m'parlent, femme ou homme, en fait, mais heu, j'sais pas, j'arrive pas à imaginer une femme présidente, hein, c'est très bizarre, mais à la fois, ça pourrait être euh ça pourrait faire beaucoup d'bien, une femme c'est doux, c'est tendre... et tout ça..."
La preuve par l'image avec l'interview en question (mais bon, c'est vraiment pour ceux qui en veulent, c'est un petit bout au milieu de l'interview).


Enfin, pour finir avec cette émission, il faut bien avouer que ça aurait quand même pu être pire, elle aurait pu annoncer sa candidature chez Ardisson, entre deux questions maison : "Est ce que sucer c'est tromper ? ... Etes-vous candidate à la présidence de la République ? ..."


Passons à l'autre dossier... Cette photo a l'air anodine, comme ça, pourtant, elle montre bien à quel point les deux mondes, showbiz et politique, se mélangent mal (surtout quand on fait le mauvais choix). Autant on peut reprocher à Doc Gynéco d'être un peu trop souvent très très "détendu", autant là, Sarkozy, à côté, a l'air tout tendu, tout en sourire crispé...
Est ce à cause de l'imposante stature de Doc Gynéco (1m80 contre 1m62 pour Sarkozy) ou alors il était en train de se demander si quelqu'un se rendait vraiment compte de qui pose à côté de lui. Oui, il s'agit bien de Doc Ginéco, qui parle de Nicolas Sarkozy comme d'un ami avant tout.
Oui, Nicolas Sarkozy, Ministre de l'Intérieur, autrement dit le plus haut responsable de la police française et Doc Gynéco, ancien membre du Ministère Amer dont les paroles ont été citées dernièrement comme étant parmis les plus violentes à l'encontre des policiers français. Quelques exemples pour le plaisir...:
Nègre de la pègre
Je brise les chaînes et dégaine quand les sirènes s'amènent
pourquoi j'ai tant de haine? négro la France nous prend pour des cons
Elle sera notre paillasson la seule solution pour que tu t'intègres
c'est d'être un... Nègre de la pègre

Brigitte (femme de flic)
Aucune force d'état ne peut stopper une chienne en rut, surtout pas quand
C'est la putain d'une fille de brute. C'est-à-dire d'un flic de pute.
Monique se fait culbuter, Monique se fait sodomiser, tout le monde dans le
Quartier n'a cessé de répéter j'ai shooté la fille du shérif, j'ai usé toute
Ma boîte de préservatifs. A 4 pattes à l'air, elle me parlait de son père,
Un gros commissaire, chef divisionnaire. Elle avale de travers.

Au début le coup de la religieuse, une seconde passée, la reine des
Pipeuses, et elle suçait les gros noirs, suçait les arabes tous les jours du
Matin au soir malgré les degrés de danger d'être défoncée, déshéritée,
Déshonorée, dégagée de sa famille, elle veut sa bite noire, défoncera toutes
Les quilles. Pourtant, à Monique, personne ne lui fait la cour, compte à
Rebours d'une minute pour la mettre sur la bourre. Qui lui prête secours
Surtout pas son père aux abdos Kronenbourg, il aurait préféré un suédois,
Danois, gaulois, un punk putois avec une coupe d'iroquois, manque de pot, 10 Renois la foudroient.

Pour l'inspecteur cocu, si t'as les cheveux crépus obligatoirement tu pues.

Sacrifice de poulet
Comme le predator, je ne sors que la nuit
Cette fois encore la police est l’ennemie
(...)
Abdulaï nous demande la plus belle des offrandes
Le message est passé, je dois sacrifier un poulet

Ha oui, c'est sûr, ça change de l'image du rasta cool que la plupart des gens a...
Déjà, un mec comme lui, tellement mou qu'on croirait être en présence de l'incarnation du dieu des escargots, un mec qui doit consommer des produits stupéfiants plus qu'à son tour (et ne s'en cache pas), on peut trouver ça étrange de le voir au côté d'un présidentiable, surtout d'un actuel ministre de l'intérieur. Mais quand on regarde un peu son passé, il y a de quoi être encore plus étonné que personne justement, ne s'étonne...
On pourrait croire qu'il s'est assagi, vu qu'il a sorti dernièrement un album s'intitulant "un homme mâture" (lui), mais il a également sorti cette vidéo, dont il a pompé le concept chez Snoop Doggy Dog et le titre chez Madonna...

Non, sincèrement, y'a un truc qui colle pas avec l'image de Sarkozy...

Et lui, là, l'autre soutien officiel de Sarkozy, non non, pas la peine de le pointer du pouce, tout le monde l'a reconnu, c'est quand même Johnny Hallyday, au passé trouble de blouson noir, lui aussi... Hou la, regardez comme il a l'air méchant...

Des tenues de scène ébouriffantes, mais ce n'est pas tout. Le garnement est un fumeur. Et regardez bien, des fois, il fume, des fois il porte une moustache, et des fois, les deux en même temps, c'est carrément honteux.

Merde, j'ai beau me forcer, je trouve rien de tangible pour alourdir le dossier Hallyday, flûte...
Mais pour continuer le débat sur "les stars et la politique", c'est par .
Attardons nous un peu sur le cas Sarko, alors. Regardez, j'ai fait ce petit montage extrêmement troublant pour montrer à quel point Sarkozy ressemble à Arnold Schwarzenegger (sauf physiquement).


Nan mais c'est troublant, quand même, le destin d'Arnold Schwarzenegger, vous ne trouvez pas?
Culturiste dès l'âge de 15 ans, devient Monsieur Univers en 1967, puis acteur et enfin gouverneur de Californie, l'état le plus peuplé des Etats-Unis...
Comment ça, je m'égare?
N'empêche que depuis qu'Arnold Schwarzenegger est gouverneur de Californie, regardez la carte, c'est un bain de sang là bas...

Bon allez, puisqu'il faut bien finir cette note qui commence à partir dans tous les sens, mais surtout n'importe où, cassons un peu l'ambiance avec cette petite affiche créée par l'association "act-up" (association militante activiste de lutte contre le sida) qui voulait "dénoncer un discours raciste et une politique meurtrière".
Histoire de commenter, je me contenterai de mettre en parallèle l'affiche réalisée par des opposants à Bush, affiche où étaient comparés le 11 septembre 2001 et le 27 février 1933 (en Allemagne, incendie du Reichstag: le gouvernement rend responsable les communistes et procède aux premières arrestations dans les milieux de gauche. Les premiers camps de concentration sont créés.) et l'affiche réalisée par les opposants à Blair (l'affiche était réellement telle quelle dans la rue).

Tout ça me laisse bien rêveur, tiens...
Et pour conclure, je dirais que cette note n'avait pas la prétention d'être une analyse politique poussée, ni même une analyse politique tout court.
Ça reste du blabla ultra-facile, une constatation superficielle, mais comme je pense que pour pas mal d'électeurs, le paraître, le superficiel et l'anecdotique l'emportera sur le fond, ce point de vue peut avoir son importance.
segolene sarkozy