On est loin des sucettes de Chupa-Chups, et pourtant, on retrouve deux mises en scènes identiques avec un enfant alccolique et un autre qui va sauter pour se suicider.

Il s'agit d'une campagne de sensibilisation d'une association charitative britannique, Barnado.
L'image qui a le plus choqué les gens et celle, créée digitalement, du bébé s'injectant de l'héroïne.
Dans cette campagne, de jeunes enfants sont mis en scène dans des situations désespérées pour faire comprendre que tout peut se jouer pendant l'enfance, que ce qui mène au suicide, à la drogue chez les sans-abri, ils tentent de le prévenir dans leur association qui a pour but de venir en aide aux enfants défavorisés.

Le message est encore plus clair sur cette dernière affiche, dont je vous traduit le texte.
Il n'y a pas de cuillère en argent pour les enfants qui naissent dans la pauvreté. Amy est né depuis seulement deux minutes. La pauvreté a déjà tracé son avenir. La pauvreté attend pour détruire l'espoir et la joie d'Amy et la mènera probablement à un avenir d'alcoolisme. Nous ne pouvons pas mettre fin à la pauvreté mais nous pouvons aider Amy et les milliers d'autres enfants britanniques dans le besoin pour que la pauvreté cesse de prédéterminer leurs vies.

Bon, c'est pas forcément super joyeux, hein, comme thème, mais je trouvais intéressant de pouvoir voir côte à côte ces deux campagnes.
Et tant que je suis à présenter des publicités pour des grandes causes, restons sur le même thèmes avec ces affiches pour Amnesty International, affiches qui rappellent que pour 300.000 enfants dans le monde, la guerre n'est pas un jeu, mais une réalité.