Vous n'avez sans doute pas l'oeil expert de l'expert que je suis. Expert en quoi, j'vous l'demande, on va dire que cette fois-ci, j'suis expert en affiches de cinéma.
Je vais donc vous faire profiter gratuitement de mon expertise en affiche, attention les yeux, ça va décoiffer (décoiffer les yeux, si. C'est possible, si j'vous l'dis).
Vous l'aurez sans doute deviné malgré le titre en russe, ce dont on va causer, c'est Ocean's thirteen, le troisième volet de la saga "ocean", qui, ne voulant pas faire comme tout le monde, a commencé directement à 11.
Il paraît d'ailleurs que le film est assez nul, comme Shreck 3 ou comme Spiderman 3, faut dire un troisième volet, ça sert pas à grand chose, en général avec deux, on est comblé. Surtout les fenêtres.
Ha ha ha, quel déluge d'humour.
Oui, je ris par écrit à mes propres blagues. Et si, il doit y avoir plus affligeant, en cherchant bien.
Bon alors, on divague, on divague, et on perd de vue le fil.
L'affiche, donc. Déjà, Ocean 13, et si on compte bien, y'a que 12 bonhommes, en bas, là, parmis les héros.
Première erreur, donc. Deuxième erreur, y'en a trois, au premier plan, qui font pas gaffe alors qu'ils vont se prendre deux énormes dés dans la gueule sous peu.
George Clooney Brad Pitt Matt Damon Les trois qui sourient, donc, c'est George Clooney, Brad Pitt et Matt Damon. Ils sourient surtout parce que c'est les mieux payés du casting, à leur place, pareil, j'aurai la super banane. Bon par contre, ils sont obligés de porter des lunettes de soleil, ça va de paire. Dents blanches, lunettes noires.
En deuxième plan, ça sourie déjà nettement moins. Si ça se trouve, ça râle même parce que c'est toujours les noirs qu'on met au fond, du coup ils sont moins bien payé, mais ça n'empêche pas Don Cheadle de sourire, par contre Bernie Mac tire un peu la tronche. Andy Garcia a une tête impassible, lui se dit qu'à cette distance, personne le reconnaîtra, de toutes façons.
Enfin tout au fond, on a les six derniers, qui se partage un petit coin d'affiche. Tout d'abord Elliott Gould qu'on a forcé à porter d'énormes lunettes des années 80, puis Scott Caan avec un bouc un peu ridicule, le deuxième quota de vieux, Carl Reiner et son bob, Eddie Jemison, au fond à gauche qui porte les lunettes d'Elliott Gould mais version 21ème siècle, après on a le petit frère de Ben Affleck, Casey et enfin tout au fond, on sait pas s'il fait la gueule ou quoi, on arrive à rien voir, on a le quota asiatique avec Shaobo Qin. En même temps il va pas râler, dans sa filmographie, il n'a qu'Ocean 11, 12 et 13 maintenant.
Bon sinon on a les méchants, interprêtés par Al Pacino et Ellen Barkin.

En fait je sais plus trop ce que je voulais dire sur cette affiche. Sûrement un truc sur les placements de produits dans les films, mais en même temps, là, je ne sais même pas quel est la marque des lunettes des trois aux dents, là. Et puis je l'ai pas encore vu, le film.
Donc je vais tâcher de vous trouver un meilleur exemple que je vous livrerai ici dans deux jours.