Expérience personnelle (excuse pour raconter un peu ma vie): quand je suis arrivé à Paris il y a quelques années, je ne connaissais pas KFC. Je n'avais pas de cuisine, même pas vraiment d'appartement, vu que lorsque je suis arrivé, je vivais dans une pièce d'environ 2m² (vraiment, un lit qui touchait trois des murs, un petit bureau et un lavabo.). Enfin bref, je n'avais pas de cuisine et je découvrais la grande variété des chaines de restauration du quartier (les Halles). Je suis donc entré au KFC et tout inocemment, j'ai pris un hamburger au poulet... spicy. Epicé, quoi. Parce que ça avait l'air d'être leur spécialité alors allez, hop, au diable la prudence, c'est l'aventure.
Je n'avais pas vu cette publicité:
Je suis remonté dans mon mini-chez-moi avec mon petit paquet et j'ai croqué dans la chose.
Et j'ai pleuré ma mère tellement ça arrachait. Je n'ai senti que vaguement la texture du poulet, absolument pas le goût, mais comme j'avais faim et que je n'avais rien d'autre, je l'ai fini (je fais bien ma Cosette, là?).
Cette sauce piquante, ces épices détruisent complètement le goût de la nourriture, c'est incompréhensible pour moi qu'on vende ce genre de chose.
Et pourtant les pubs ne mentent pas à ce sujet:
Tu as la bouche, les lèvres qui brûlent après avoir mangé ce truc, la nourriture est fichue, carbonisée...
Les pubs peuvent même être drôles en abordant le sujet, mais je ne comprend toujours pas :
Le but ne semble pas être d'apprécier tranquillement son plat mais plutôt de se prouver qu'on peut manger quelque chose de fort, de vraiment très épicé.
Un peu comme quand Homer mange le piment le plus fort du monde, pour prouver qu'il est le plus fort...
Dans cette pub pour des chips au wasabi, on nous promets surtout d'avoir les yeux qui piquent, les joues en feu, c'est quand même étrange, les gens l'achèteraient pour se prouver qu'ils peuvent le manger, pas pour le goût du coup, si?
C'est un peu une démarche de "Jackass", je trouve...
Ou maso.
A moins que le but ne soit simplement de cracher ou pisser du feu:
Mais normalement, si ça brûle quand on fait pipi, c'est qu'il y a un problème, non?
En tout cas, ce qui est marrant, c'est qu'en cherchant des publicités sur le sujet, j'ai trouvé ceci, pour Heinz. Bon, c'est une bonne publicité, eux ne font que de la sauce, et s'ils représentaient une assiette normale, on ne remarquerait pas en premier leur produit, donc ça parait logique qu'ils le mettent en avant de la sorte.
Mais ce qui est vraiment drôle, c'est de mettre ça en parallèle avec ces pubs pour Panadol, un médicament utilisé "when you have lost your sense of taste" (quand vous avez perdu le sens du goût)...
On peut se dire qu'à force de mettre trois tonne de sauce, surtout de la "qui pique", au bout d'un moment, forcément...
Au bout d'un moment, forcément, tu perds le sens du goût et tout te semble avoir un goût de carton...
Bon, là, c'est pas une pub pour un médicament, c'est pour une sauve Heinz, qui prétend que tout a un goût de carton sans eux. Enfin bon, ça fait un peu genre tu manges de la merde avec une bonne sauce, c'est pas grave, parce que c'est la sauce le plus important. Ça en devient carrément con, comme message...
Con mais rigolo, parce Heinz va toujours plus loin dans l'idée que la nourriture qu'on mange avec leur sauce n'a pas d'importance, ce peut être n'importe quoi, comme du chien, une patate en plastique (de Mr Patate), un ver ou un Petit Chaperon Rouge...
... même les pâtes, là, celle qui sont tombées au fond de l'évier, sont encore bonnes avec un peu de sauce.
La deuxième pub, là, j'avoue que j'avais pas capté de suite que c'était en référence aux cloches utilisées dans les grands restaurants pour garder les plats au chaud.
Bon, là, c'est une poubelle, les gens ont trouvé ces pubs dégueux et ont même porté plainte, mais ont été débouté, les cons... Ha ha ha.
Là, pareil, j'avais pas compris de suite. Bon, on voit bien que ce qui a été mangé avec la sauce, cette fois-ci, c'est le poisson rouge. Le truc qu'il faut savoir, c'est que c'est une pub anglaise, et là, à côté du bocal, il y a un journal, comme parfois là bas on présente le "fish and chips" dans ce genre d'emballage, voilà voilà...
Bon mais là je m'éloigne un peu du "qui pique".
Les pubs sont sacrément mensongères pour ce genre de produit... Bon, enfin, elle exagère beaucoup, quoi. Parce que là, par exemple :
ça m'étonnerait bien que le "hot ketchup" soit plus fort que le piment rouge...
Enfin bref, ça empêche pas de trouver des pubs marrantes, comme là pour un thon épicé :
(oui comme ces animaux mangent du thon, tout ça, ça fait comme s'ils s'étouffaient avec la sauce, oui bon, d'accord, j'arrête de vous expliquer toutes les pubs...)
Et celle qui suit, ça tombe bien, elle se passe d'explication.
Mais quand même.
C'est pas vraiment une pub, c'est un "happening" "outdoor" (en français, ça veut dire des gens qui font des trucs dehors)
Et là, les gens, ils brûlent leur survêt pour bien faire comprendre que ces chips épicées, elles arrachent tout...
Allez, pour finir, quelques pubs, par exemple cette pub française pour la moutarde. Ça me fait toujours marrer les pubs pour les produits comme ça, pour les légumes, le béton, ou là, la moutarde...
Et le slogan résume bien toute la note "La moutarde, c'est fort et c'est pour ça que c'est bon".
Là, hop, qui traînait, une pub pas terrible pour le "hot ketchup" de heinz, comme quoi il ferait bien transpirer, c'est un truc qui, bon, n'est pas évident à voir du premier coup, et en plus, visuellement pas terrible.
Par contre, visuellement, la pub d'après est plutôt bien foutu. Mais la marque, Peprico, n'est pas bien connue en France, je crois.
Et pour finir vraiment, encore un "outdoor", là, vraiment bien trouvé comme idée, placer une pub comme ça sur un truc qui souffle de l'air chaud, fallait y penser, ça tombe quand même drôlement bien. Je sais plus si je vous avez montré celle pour un déboucheur de nez, placée au même endroit, mais là, j'ai la flemme de chercher, en plus, c'est la fin de la note, là, plus de 40 pubs en une seule note, ça va peut-être suffire, non? En bonus dans les commentaires, une vidéo fort à propos, tirée du film "La Tour Montparnasse infernale". Un classique.