Non, ceci n'est pas la suite de l'Histoire de la langue à travers les âges, ceci est un post sur les trucs qui piquent, qui brûlent, qui font mal et qui font vendre grâce à ça...
J'ai jamais très bien compris comment ça pouvait être un argument de vente, et pourtant, force est de constater que le goût piquant suffit parfois à vendre un produit.
Bon, ça peut paraître normal quand il s'agit de Tabasco comme au dessus (où différentes représentation de l'Enfer ornent les langues tendues), mais ça peut paraître un peu plus étrange quand il s'agit de boissons rafraîchissantes comme le seven up.
Encore une fois, scène de tortures de langues...
Les sodas ne sont pas les seuls touchés par cette mode, on a vu fleurir dernièrement des tonnes de nouveaux bonbons, tous plus frais les uns que les autres, si bien que Tic-Tac avait répliqué par une pub se moquant (un peu) de cette surenchère.
Non, là, en dessous, c'est pas la pub Tic-Tac, c'est une pub pour Winterfresh, avec des langues. Et des bonnets.
Un autre exemple de bonbons pour masochistes, Altoïds strong strips.
Altoïds qui faisaient de suuuuperbes pubs, je n'sais pas si vous vous souvenez...
Une dernière pub avec une langue et un tee-shirt,... ... qui me fait drôlement penser au concept développé pour Perrier... Et pour finir, parce que ça manque un peu de vidéo, une pub pour de la bouffe épicée. Bon, comme je dis pour quoi c'est, ça gache un peu la chute, mais bon, d'un autre côté, vous vous en doutiez un peu.

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, à suivre bientôt d'autres pubs croustillantes qui ne manqueront pas de piquant, si vous voyez c'que j'veux dire...