Commençons sainement cette nouvelle année avec un peu de délation, ça détend, ça fait du bien.
Cette fois-ci, les publicités incriminées ont la particularité d'être inspirées par des clips vidéos.
Et quand je dis "inspirées", je suis gentil parce que vous verrez, la première publicité, pour Vodafone est un repompage total (d'où les Shadoks) du clip de "the child" d'Alex Gopher. Même scénario et même mise en scène, fallait oser, tout est exactement identique :

La deuxième publicité, pour Playboy, reprend le principe du "tatouage mouvant" du clip d'"Hidden Place" de Björk, déjà réutilisé par Gisele Bundchen et Christina Aguilera dans leurs publicités pour des tongs et du parfum pour tong, vu ici.
Les couleurs et les formes sont assez semblables, c'est, je trouve, assez frappant.

Et voilà, c'est assez court aujourd'hui, faut que je me remette dans le bain.
Bisous les lapins !!! (oui cette année, je me lache)