Aujourd'hui, nous allons encore voir des publicités qui se ressemblent, parce qu'elles utilisent toutes le même procédé linguistique qu'est l'anaphore.
Alors oui, une fois n'est pas coutume, vous allez apprendre un nouveau mot sur ce blog. Enfin j'espère. Moi en tout cas, avant d'en rechercher le sens, je ne le connaissais pas.
D'ailleurs, voici la définition du dictionnaire: (rhétorique) Procédé visant à un effet de symétrie, d'insistance, etc., par répétition d'un même mot ou groupe de mots au début de plusieurs phrases ou propositions successives.
Alors même si toutes les pubs que je vais vous présenter se ressemblent, la plupart n'en demeurent pas moins de très bonnes publicités, pour une fois.
Celà a sans doute à voir, pour les trois premières que voici, au produit concerné: des journaux, et pas vraiment du genre "Public".
Il s'agit pour la première pub de "The Independent" et pour les deux suivantes, de "The Times".
"The Independent" est un journal anglais plutôt de gauche. Dans cette publicité, il est question de tous les interdits qui nous sont imposés dans la vie, sous la forme "don't..." (ne mets pas tes pieds sur le siège, les coudes sur la table, etc, etc...) en concluant par "don't read", un interdit qui n'en est pas vraiment un dans le pays démocratique bien que monarchique qu'est l'Angleterre. En tout cas sans doute une allusion à la liberté de la presse qui en fait l'intérrêt et qui donc, devrait nous pousser à la lire. Enfin bon, j'extrapole peut-être un peu, là.
Une dernière chose. Cette publicité n'est pas sans me rappeller une autre, française cette fois-ci, que je n'ai malheureusement pas réussi à retrouver. C'est une pub de 1999 pour Petit Bateau, avec une chanson de Jacques Dutronc qui fait : "Fais pas ci, fais pas ça / Viens ici, mets toi là / Attention prends pas froid / Ou sinon gare à toi / Mange ta soupe / Allez, brosse toi les dents / Touche pas ça, fais dodo / Dis papa, dis maman"
Bon, dans un autre style, bien sûr.

Plus proche du style des pubs pour "The Independent", voici deux pubs pour le journal anglais conservateur "The Times".
Elles sont très très réussies, un bel exercice de style, comme une belle dissertation, mais en forme de pub.
Voici la banane et la bouteille :

Même exercice, avec les mots "moment" (moment en français) et "beyond" (au-delà, ou derrière (pas derrière, le cul, hein, derrière pas devant, bien sûr)). Cette fois-ci pour Lexus et British Petroleum (BP, les stations essence).
Comme c'est des vilains qui polluent la planète avec le CO² des voitures, et bin forcemment, leurs pubs sont moins jolies que celles des journaux qui, eux, sont gentils et oeuvrent pour votre culture et votre connaissance du monde.
Enfin je crois.
Place aux pubs, bordel, que j'arrête de dire des bêtises...

Encore plus vilains, les assurances. Elles profitent du malheur des gens et tout, et ça, c'est mal. Donc une pub moche mais sur le même principe pour Marsh, une compagnie d'assurance, vous l'aurez deviné.
Leur pub tourne autour du mot "upside".
La pub d'après est pour une université. Oui, c'est assez rare de voir des pubs pour ce genre de choses, mais comme ça vous saurez: ça existe !
Bon, il s'agit aussi d'une université internationale, donc bon, c'est un peu pour ça aussi. UPC, Universidad Peruana de Ciencas Aplicadas. Sans avoir tellement étudié l'espagnol, je suppose qu'il doit être question là-bas de sciences appliquées.
Enfin bref. Dans cette pub, ils font un truc que j'aime pas. Utiliser des icônes. Des vraies icônes, hein, pas genre Julien Doré, l'icône de la nouvelle génération, non non. Plutôt genre Gandhi ou Beethoven.
Mais on leur pardonne, on va voir qu'il y a pire dans le genre...
Donc pire, c'est le spot "think different" de Apple (1997) qui déjà, pour commencer à faire différemment, reprend le slogan utilisé avant par Pepsi... Mais bon.
Bon...
Le spot, on peut pas le nier, il a la classe. En fond, une jolie petite poésie :

Nous rendons hommage aux fous, aux marginaux, aux rebelles, aux agitateurs,
à ceux qui ne se sentent pas à leur place, à ceux qui voient les choses différemment.
Ils n'aiment pas les règles et n'ont aucun respect pour le statu quo.
Vous pouvez les citer, les désapprouver, les glorifier ou les dénigrer.
Mais la seule chose que vous ne pouvez pas faire, c'est les ignorer.
Parce qu'ils changent les choses, ils font avancer l'espèce humaine.
Alors que certains les considèrent comme fous, nous voyons en eux du génie.
Parce que les gens qui sont assez fous pour croire qu'ils vont changer le monde,
sont ceux qui le changent vraiment.

Et défilent dans l'ordre Albert Einstein, Bob Dylan, Martin Luther King, Richard Branson (le patron de Virgin), John Lennon, Richard Buckminster Fuller (un architecte, designer, inventeur), Thomas Edison (un inventeur (ampoule électrique, phonographe...), Muhammad Ali, Ted Turner (magnat des médias, fondateur de CNN), Maria Callas, Mahatma Gandhi, Amelia Earhart (une aviatrice), Alfred Hitchcock, Martha Graham (danseuse et chorégraphe), Jim Henson (avec Kermit la grenouille), Frank Lloyd Wright (un architecte) et Picasso...

Bon bien sûr, c'est facile de dire que c'est un hommage, tout ça, mais c'est avant tout une pub pour Apple, pour vendre des ordis et basta. Alors moi ça m'emmerde un peu de voir associée l'image de Gandhi, Martin Luther King et Apple.
Enfin ça m'emmerde... Relativement, hein... C'est surtout de penser qu'il y en aura pour tomber dans le panneau et penser qu'Apple, parce qu'ils le disent, sont différent de Microsoft. Ils sont plus petit, donc sont plus sympathique, un peu comme Pepsi et Coca.
C'est kif-kif, juste une question d'image. Et là je trouve que c'est un peu du vol d'emprunter comme ça l'image de personnalités historiques qui n'ont rien demandé.

Enfin bref, en dernier, je vous ai mis une pub plus dans l'esprit des autres précedemment montrées, une pub pour Greenpeace autour du mot "save".
Et en bonus, une pub pour la nouvelle Fiat, cette fois ci plus dans l'esprit de la pub Apple (oui je sais c'est le bordel comment sont rangées les vidéos) qui mélange des évenements comme les manifs SOS racisme, la chute du mur de Berlin, des images d'attentats, de guerre, de Michel Platini*, du chinois qui arrêta les chars place Tien'an Men*, Serge Gainsbourg, et Diam's*...
....
.... comme quoi y'a bien pire que la pub pour Apple.

* d'où l'image du début...


Et j'oubliais... Y'a deux chansons qui utilisent également le même genre d'idée, les voici les voilà: Numb de U2 et Fitter Happier de Radiohead: