hippie

(cliquez sur la tête des hippies pour lancer la radio)

Si le choix dans la date m'était laissé, je dirais 65. Et je resterais 10 ans. 65 - 75.
Même si dès 71 les 3 J (Jim, Janis et Jimi) étaient déjà morts, je serais sans doute resté encore un moment, jusqu'à ma naissance, tiens, histoire de me faire une petit coucou.
Après ça vaut plus l'coup: après je connais.
Je ne crache pas sur l'héritage des années 80, mais il me va tel quel, le son seul me suffit.
Surement les coiffures, le style vestimentaire dont il n'y a rien à regretter.
Mais les années 60-70, j'ai le sentiment qu'il m'aurait fallu les vivre.
La musique y était-elle plus "vivante" parce que plus "naturelle" ?
L'amour libre, c'est combien madame ?
Allez, secouons-nous, c'est l'impossible que je voudrais simplement, voilà tout.
Alors joie, imbibons nous tout de même les oreilles d'un peu de ce qui reste.
Avec de vrais morceaux de morceaux de cette époque bénie.

Joni Mitchell - Woodstock - Ladies of the Canyon - 1970
Woodstock... Cette chanson a été écrite et chantée par Joni Mitchell, qui n'était pas à Woodstock. La loose. Elle était à un autre festival, c'est son petit ami de l'époque qui lui a raconté Woodstock, elle a écrit la chanson en pleurant, en regardant le festival plus tard à la télé.
Une chanson simple et belle, qui reprend les thèmes chers aux hippies, le retour à la nature, ouverture d'esprit, liberté, des fusils qui se transforment en papillons...

Rodriguez - Sugar Man - Cold Fact - 1970
Vous pouvez l'dire, je n'traine pas, dès la deuxième chanson, ça parle de drogue. Ha la la, c'est pas joli joli de montrer du doigt comme ça.
En même temps, dans cette chanson, je crois que ça dénonce quand même un p'tit peu. Le Sugar Man, c'est un dealer, "la réponse qui fait disparaître toutes ses questions"...

Tim Buckley - Hallucinations - Goodbye and Hello - 1967
Une chanson encore plus calme de Tim Buckley, Hallucinations, où il n'est pas question de drogues mais de fille, c'est bien, on revient dans le droit chemin.

Dolly Parton - Jolene - Jolene - 1974
On parle encore de filles, cette fois-ci c'est Dolly Parton qui supplie Jolene de ne pas lui piquer son mec.
Un très beau portrait de fille, et une situation amoureuse rarement évoquée en chanson.

Saturnalia - Soul Song - Magical Love - 1969
Une histoire de chats et de rats, ça dénonce les méchants, les opresseurs, une voix très "habitée". Bon, c'est pas ma chanson préférée, mais je la trouvais assez représentative, c'est pour ça surtout que j'avais envie de la mettre.

Grace Slick & The Great Society - Sally Go Round The Roses - Conspicuous Only in Its Absence - 1968
Un peu le même genre de chant, mais cette fois-ci c'est l'histoire d'une fille qui se fait tromper par son mec, et qu'est triste et qui pleure, parce que le monde, il est triste.
J'aime déjà plus.

Jefferson Airplane - White Rabbit - Surrealistic Pillow - 1967
Dans le même genre que les deux précédentes (je parle niveau chant), voici sans doute la meilleure. De toutes.
Ça parle d'Alice aux Pays des Merveilles, mais bon, on soupçonne également quelques fines allusions à des substances illicites....

The Electric Flag - Fine jug thing - The Trip - 1967
On arrête de parler un moment, on se laisse envahir par le son, le clavier et la guitare exactement comme je les aime.
Bande originale du film "the Trip", un jour, je trouverai ce film, ho oui, un jour, je le trouverai.

Jefferson Airplane - Spare Chaynge - After Bathing At Baxter's - 1967
On repart pour presque dix minutes de pur son à nouveau, de la guitare comme j'en mangerais. C'est exactement ça que j'aurai voulu voir jouer, en live.

Chocolate WatchBand - Dark Side Of The Mushroom - No way out - 1967
On redescend un peu avec ce petit morceau des Chocolate WatchBand, qui sonne assez comme un intro.

Flower Travelling Band - SATORI PART III - Satori - 1971
Un long morceau assez magistral d'un groupe japonais, ce qui explique un peu le titre de l'album, par exemple.

ELP - Tank - EMERSON, LAKE & PALMER - 1970
Après avoir écouté des tonnes de morceaux d'ELP, je n'en ai gardé que trois, dont celui-ci bien sûr.
Alors c'est pas vraiment hippie, c'est plus "rock progressif", mais c'est un peu le même esprit, et j'adore le clavier (à 4'45")

Kak - Lemonaide Kid - Kak - 1969
Oui, ça n'est pas par hasard que j'ai mis Kak juste avant Lou Reed, ça m'y fait bien penser et en même temps je ne me dis pas "ho, une pale copie". Nan, ce morceau a bien la classe.

Lou Reed - Perfect Day - Transformer - 1972
Alors là, bien sûr, un morceau bien bien connu, j'ai pas tapé dans l'originalité, me suis juste fait plaisir.

Ellen McIlwaine - All To You - We the people - 1973
Une chouette pochette d'album, j'aurai aimé que ce soit ma maman hippie, Ellen McIlwaine.

Joni Mitchell - A Case Of You - Blue - 1971
Encore une histoire d'amour contrarié, très jolie, c'est toujours la femme qui souffre et qui en redemande. Mais c'est joliment dit.
En fait, "a case of you", ça peut se traduire par "une caisse de toi".
Nan, pas cette caisse là.
Cette fille raconte qu'elle boit son mec.
Nan, pas comme ça.
Elle le considère comme coulant dans ses veine, comme un vin béni.
Et qu'elle pourrait en boire des caisses sans être bourrée.
Nan, pas bourrée comme ça.
C'est de la poésie, je vous en met un morceau :
Oh you are in my blood like holy wine
And you taste so bitter but you taste so sweet
Oh I could drink a case of you
I could drink a case of you darling
Still Id be on my feet
And still be on my feet

Simon And Garfunkel - The Boxer - Bridge over Troubled Water - 1970
Une petite ballade tranquilloute qui vaut bien au moins un "Sound of Silence"

Roy Harper - Forbidden Fruit - Valentine - 1974
Une chanson qui peut prêter à polémique, vu qu'il est question de jeux interdits avec une jeune fille de 16 ans. Enfin à l'époque, certains hippies, en "libérant l'amour", n'y étaient pas allé de main morte...

The Rolling Stones - She's a rainbow - Their Satanic Majesties Request - 1967
Je ne sais pas trop s'il y en a d'autres dans la playlist, mais cette chanson a pas mal été utilisée dans la pub, récemment, notamment comme signature musicale d'EDF et pour la pub avec les petits lapins de Bravia de Sony, visible ici.

Jimi Hendrix - Little Wing - Axis: Bold as Love - 1967
Du Jimi Hendrix. Je ne sais pas vraiment d'où vient la version de cette chanson, sans doute la version karaoké, hé hé, vu qu'il n'y a pas les paroles. Mais je vous mets au défi de chanter là dessus.

The Millennium - To Claudia On Thursday - Begin - 1968
Une chanson qui donne envie de partir à la campagne, à la montagne, d'élever des chèvres; enfin surtout de se balader pieds nus dans l'herbe et de profiter de la vie !

The Zombies - Time Of The Season (Uk Mono Mix) - Odessey and Oracle - 1968
J'ai découvert ce groupe en allant voir "Dear Wendy", un film écrit par Lars von Trier et qui fut un échec commercial, sans doute du à l'absence de Björk ou de Nicole Kidman dedans.
Et pourtant, à la place, ils avaient mis 6 chansons du groupe "The Zombies" dont celle-ci et "A Rose for Emily" que j'ai mis un peu après.

Chocolate WatchBand - Voyage Of The Trieste - The Inner Mystique - 1968
Retour à une musique un peu "psyché", on imagine un voyage en Inde...
Tim Buckley - Phantasmagoria in two - Goodbye and Hello - 1967
Une chanson d'amour assez tristounette, ce sont les meilleures !

Alan Hull - Money game - Pipedream - 1973
L'histoire d'un hippie qui essaie de convaincre que pouvoir sourire quand il pleut, c'est plus important que l'argent.
Après ça, on comprend mieux pourquoi des hippies, il en reste plus.
Rodriguez - This Is Not A Song, Its An Outburst - Or, The Establishment Blues - Cold Fact - 1970
Une belle chanson de protestation, je vous mets le début des paroles, vous jugerez vous-même, c'est assez amusant, elle pourrait presque encore être d'actualité, non?
The mayor hides the crime rate
council woman hesitates
Public gets irate but forget the vote date

Country Joe & The Fish - I Feel Like I'm Fixin' To Die Rag - I Feel Like I'm Fixin' To Die Rag - 1967
C'est LA chanson type "anti-vietnam". Donc forcément hippie, et sacrément ironique...
Ironie du sort, on pourrait presque la ressortir pour la guerre en Irak, non?

The Youngbloods - Let's Get Together - The Youngbloods - 1967
La version chantée du fameux "aimez-vous les uns les autres" du tout premier hippie.

The Lovin' Spoonful - Daydream - Daydream - 1966
On reste dans les grands grands classiques, un peu plus love, un peu plus peace, un hymne à la glandouille.

The Mamas & the Papas - California Dreamin' - If You Can Believe Your Eyes and Ears - 1966
Et encooore un classique, qui, malgré le titre, n'est pas très proche du précédent morceau, puisque l'histoire se passe lors d'une ballade en hiver, donc bon voilà. Ha hem. Je devrais peut-être arrêter les commentaires, je crois.

The Velvet Underground - Who Loves The Sun - Loaded - 1970
L'histoire du petit Lou, le cœur brisé, qui nous raconte qu'il s'en fout du soleil, puisqu'il a le cœur brisé (faut suivre un peu).

Janis Joplin - Summertime - Cheap Thrills - 1968
The Zombies - Summertime - Begin - 1965
Ça, ce sont de vraies, de belles reprises. Chacun l'a interprété dans son style, je vous ai même mis une troisième version, en bonus, à la fin de la radio.
Alors "Summertime", contrairement à ce qu'on pourrait croire, ça n'est ni une chanson de Janis Joplin, ni une chanson des Zombies. C'est une chanson qui a été écrite pour un opéra, en 1933. Un opéra sur la condition des noirs dans les années 30, c'est pourquoi on y parle de champs de coton et de future rébellion (le mot n'est pas ça, mais je ne trouve pas autre chose).

Faust - Flashback Caruso - The Faust Tapes - The Wümme Years - 1971
Les Beatles ont chanté Sitting on a cornflake, waiting for the van to come.
Corporation tee-shirt, stupid bloody Tuesday.
MAN, you been a naughty boy, you let your face grow long.
I am the eggman, they are the eggmen, I am the walrus,
goo goo g'joob

On est en droit de se demander si chez Faust, ils n'auraient pas un peu consommer le même genre de chose pour écrire :
It's only a garden made of sandwich
marshmallows jumping around and smiling quiet
inside a stone of cream there is a language
bring our minds together, press them tight

The Rolling Stones - 2000 light years from home - Their Satanic Majesties Request - 1967
Re Rolling Stones, parce que quand même, sur cet album, y'a vraiment des morceaux intéressants comme celui-ci, qui, lui, serait difficile à placer dans une pub, je pense.
A part ça, on peut dire que la pochette de l'album peut un peu faire penser à celle des Beatles "Sgt Pepper's Lonely Heart's Club Band", sorti 6 mois plus tôt. Le même genre de costume, de couleurs, etc...
Je vous ai mis juste au dessus à côté de la pochette une peinture de Mark Ryden, réalisée pour la pochette d'une compilation sortie en 98 "Their Sympathetic Majesties Request".
Voilà pour la petite histoire.

Joe Byrd and the Field Hippies - The American Metaphysical Circus - The American Metaphysical Circus - 1967
J'ai été assez surpris en entendant ce morceau, car la voix, la manière de chanter est assez particulière, mais surtout, a été reprise dans quelques groupes d'aujourd'hui. Pour ceux qui connaissent Broadcast, la ressemblance est assez frappante.
Comme quoi, ha ha, comme on dit "ils ont tout inventé !"
Chocolate WatchBand - Expo 2000 - No way out - 1967
Encore un petit morceau instrumental un brin psyché...

Roy Harper - One man rock and roll band - Stormcock - 1971
J'ai pas réussi à choper les paroles de ce morceau, je crois que ça parle de la guerre.
Alors sûrement ça doit en dire du mal, ces hippies sont d'un prévisible...

Flower Travelling Band - Louisiana Blues - Anywhere - 1970
Un très long morceau instrumental cette fois-ci, un groupe japonais, ça, j'avais déjà dis plus haut.
Tim Buckley - Pleasant Street - Goodbye and Hello - 1967
Sans doute un des meilleurs morceaux de Tim Buckley.
C'est assez surprenant en fait, quand on ne connait pas très bien ces années là, de constater qu'il y avait des chansons, à l'époque, qui dénonçait l'usage de la drogue. Celle-ci est beaucoup plus dure que "Sugarman".
Au contraire de "Heroin" de Velvet Underground Roy Harper - The same old rock - Stormcock - 1971
Alors cette chanson, par contre, j'ai essayé un peu de lire les paroles, et je dois l'avouer, je n'ai absolument rien compris. Même en traduisant un peu, bin voilà, ça reste de la poésie, et bon, traduis avec les moyens du bord, c'est un peu imperméable.
Alan Hull - Std 0632 - Pipedream - 1973
Ouf, c'est plus facile, là, y'a pas de parole. J'ai tout compris, y'a de la guitare, de l'harmonica, du clavier, de la batterie... Et le tout est plutôt joli.
Roy Harper - Hors d'oeuvres - Stormcock - 1971
Pas plus de commentaire que pour la précédente de Roy Harper, en plus, je n'ai même pas trouvé les paroles...

Art Garfunkel - 99 Miles From LA - Breakaway - 1976
Une des moitié du célèbre duo, Arthur raconte dans cette chanson l'histoire d'un gars qui rejoins sa copine, à 99 miles de Los Angeles. Là je dis bien, bravo, j'ai compris toutes les paroles.
Tim Buckley - Once I was - Goodbye and Hello - 1967
Youpi, là aussi je comprends tout. Je l'aimais avant de connaitre les paroles, et là, je suis pas déçu. C'est encore une chanson d'amour. Contrarié bien sûr, sinon c'est pas drôle. Un gars qui se demande si la fille avec qui il est se souviendra de lui, quand ce sera fini.

Roy Harper - Another Day - Flat Baroque and Berserk - 1970
Encore des paroles assez difficiles à comprendre, par contre, je peux vous dire qu'il y a vraiment une très belle reprise de cette chanson par Elizabeth Fraser (chanteuse de Cocteau Twins) sur l'un des albums du collectif "This Mortal Coil". Toujours par "This Mortal Coil", mais cette fois-ci chanté par Lisa Gerrard de "Dead Can Dance", il existe aussi une très très belle version d'une chanson de Tim Buckley, "Song to the Siren".
Roy Harper - Twelve Hours of Sunset - Valentine - 1974
Encore de jolies paroles très poétiques, mais très difficiles à comprendre.
The Millennium - There Is Nothing More To Say - Begin - 1968
Cette fois-ci, j'ai compris toutes les paroles, mais pas le sens général de la chanson, donc je peux pas en dire grand chose, même si elle est bien jolie. Ha bin si, voilà, je peux dire "ho, c'est bien joli." Mais c'est tout.

Margo Guryan - Someone I know - Take A Picture - 1968
Cette chanson utilise la partition assez connue d'une cantate (BWV 147) de Johann Sebastian Bach (Jean-Seb pour les intimes), "Herz und Mund und Tat und Leben", traduit en français par "Jésus que ma joie demeure". Voilà voilà...

Simon And Garfunkel - The Sound Of Silence - Sounds of Silence - 1967
Sur cette chanson, je ne vous apprendrais surement pas grand chose. Sauf si vous ne savez pas qu'il s'agit là de la vision de Paul Simon sur les américains après l'assassinat de John Kennedy, et de leur manque de communication.
On peut dire aussi que le morceau a été lancé en radio sans que Simon et Garfunkel le sachent, par leur producteur. A l'époque, ils s'étaient déjà séparé et se sont reformé, vu le succés du morceau.
The Zombies - A Rose For Emily - Odessey and Oracle - 1968
Difficile de faire plus triste que cette chanson...
L'histoire d'une fille seule, à qui personne n'a jamais offert de rose, qui vieillira et mourra seule, et personne ne mettra de rose sur sa tombe.
Bonne ambiance, you hou, c'est la fête.
Chocolate WatchBand - Gone And Passes By - No way out - 1967
Petite chanson, air un peu indien, on est dans le très classique.

Janis Joplin - Me and Bobby McGee - Pearl - 1971
Que dire sur cette chanson, sachant qu'il y a quand même un mec qui a écrit un bouquin entier dessus (sorti en 2003, édition Grasset)...
En gros, c'est l'histoire de Janis, qui rencontre Bobby, qui traverse tous les Etats Unis en chantant le blues avec lui, puis il s'en va, et elle lui manque. Voilà, voilà...

Roy Harper - Goldfish bowl - Sophisticated Beggar - 1967
Toujours rien à dire sur les chansons de Roy Harper, trop compliqué !
Et puis voilà, c'est quasiment la fin.

Half Japanese - Penny In the Fountain - Charmed Life - 1988
Pour finir, j'ai voulu mettre deux chansons, beaucoup plus récentes, mais qui me faisait penser à cet esprit hippie. Voici donc "Penny In the Fountain", l'histoire d'un gars qui jette un penny dans une fontaine (et non un poney dans une fontaine) et dont tous les vœux sont exhaussés.

Billy Childish - Davy Crockett - 25 Years Of Being Childish - 1998
J'aime bien les chœurs de cette chanson, ça donne l'impression que toute la communauté est là à chanter, hey !

Bonus - Flower Travelling Band - Summertime - Challenge - 1969
Allez, et en bonus, une troisième version de cette chanson par Flower Travelling Band.
Il faut savoir qu'il existe plus de 10000 reprises de cette chanson, c'est assez impressionnant, tout de même, non?
Et je laisse le mot de la fin à Cartman.