Les pubs pour les ipods sont vraiment pourris.
S'il y'a bien un produit qui cartonne et qui ne doit rien à la publicité, c'est bien le ipod.
Et s'il y'a bien un produit qui ne cartonne pas et qui ne le doit pas à ses publicités, c'est bien le Zune.
Le Zune, c'est la version Microsoft de l'ipod d'Apple. Sorti 5 ans après le premier ipod, donc seulement fin 2006, quasiment personne n'en a entendu parler en France, il n'est quasiment vendu nul part.
Il s'agit pourtant d'un produit sensiblement comparable, même capacité pour la dernière génération (120Giga), même prix (249$). Seules différence, le Zune a un écran deux fois plus grand, on peut échanger des morceaux entre deux Zune (par contre les fichiers échangés ne peuvent être lu que 3 fois) et, gros défaut, on ne peut pas se servir du Zune comme d'un disque dur externe.
Enfin, assez parlé du produit, les pubs sont bien plus intéressantes.
Elles sont, à part les toutes premières, longues, et ce sont des petits films d'animation. Elles ne mettent jamais en scène directement le produit, mais la plupart traitent de manière symbolique de la grosse différence avec l'ipod, le fait de pouvoir échanger des fichiers. Du reste, comme je le disais, ceci reste très limité, mais bon, le principe est quand même là.

Le deuxième film était très "art-toyz", tout comme celui qui vient là :

Encore sur le partage des fichiers qui donneraient de belles choses... haa, les belles valeurs d'échange, on est loin de la "Gestion numérique des droits" !
Enfin avec le dernier spot, on apprend que la musique adoucit les mœurs, qu'elle peut même changer les SDF en prince (enfin, dans la publicité, hein).