Enfin la version comique du film !!! Quelle drôle d’affiche… Phillipe Hersen « ose ». Il présente pas, il propose pas, il ose, tout simplement.

On peut se dire qu’il est gonflé, et encore, à la base, ça devait quand même être Samy Nacéri dans le rôle d’Alex, le héros du film. Enfin, du livre, à la base.

Le plus drôle, ça reste quand même pourquoi Samy Nacéri, l’acteur des trois taxis, fierté de notre cinéma français, pourquoi ce grand talent n’a t il donc pas pu assurer le rôle d’alex dans la pièce. Bin oui, zut alors, ça aurait été l’occasion de le voir « en vrai ». Bin oui mais le pauvre a tellement pris ce rôle au sèrieux qu’il a commencé les répèts tout seul. Enfin, bien involontairement aidé d’un de ses camarades, sur la tête duquel il a écrasé un cendrier en verre : 32 points de suture au niveau du visage, quand même, ça rigole pas quand il rentre dans la peau d’un personnage, le Samy. « C’est la méthode de l’Actors Studio » répliqua-t-il lors du procès… c'est toujours mieux que de dire "c'est parce que je digère mal la coke..." Toujours est il que le bougre est en prison et n’a donc pas pu assurer les répèts à temps. Quel dommage, il nous prive d’une prestation sans doute mémorable.

Mais rassurez-vous, il reste quand même du beau monde. Bon, moins connu, bien sûr, hein, mais quand même… Monsieur Phillippe Corti ! La grande classe, n’est ce pas ? Qui c’est ? Bon, c’est vrai que si on est pas un habitué de la nuit parisienne, il est peu probable de connaître l’oiseau (de nuit – de connaître le papillon de nuit, ça ne se dit pas). Bin oui, le Corti, c’est un DJ, que dis-je, LE, THE DJ parisien que tout le monde s’arrache (enfin, s’arrachait, en tout cas) C’est lui qui animait le blind test d’Ardisson jusqu’à l’an dernier (quand je vous disais la grande classe…)

En tout cas, là, il joue le clochard du début et le surveillant de prison.

Enfin en tout cas, ils ont eu la grande idée… Se faire interdire aux moins de 16 ans, comme le film. Si c’est pas sulfureux, ça, j’vous demande bien… Bon, y’a qu’un truc qu’ils ont changé, en fait, c’est la musique. Sûrement ont ils pensé que celle composée par Wendy Carlos (qui a composé également celle de Tron et de Shinning) n’était pas assez bien. Donc ils ont pris Ceronne, fierté du patrimoine musical français (souvenez-vous « dancing machine », en 1990) pour assurer la relève…

Enfin, ça promet d’être quelque chose, tout de même. Mais y’a un jalou, dans l’histoire, c’est Régis Laspalès. Pourquoi Phillipe Corti il a droit de jouer dans Orange mécanique et pas moi ? Regardez, j’ai même le chapeau melon du héros, et je vous ai fait un air de méchant… Alors ? Non, toujours pas ?

« Mais pourquoi avez vous tenu à faire une version théâtre d’un livre qui avait déjà eu une version film aussi magistrale, et objectivement inégalable ? hein, pourquoi ? »

« bin… Pourquoi pas ? »

je pense que c’est ça. Ils ont du se dire « pourquoi pas ?»

et moi je leur réponds « pourquoi pas pas ? »

Enfin bon, l'essentiel, je crois, c'est qu'on ait jamais de détournement du film pour faire des pubs de ce style...