Les médias demandent souvent leur avis sur la vie politique aux artistes, chanteurs, acteurs ou simple "people" de passage sur les plateaux de télévision. Sans doute parce qu'ils se trouvent là au moment où un sujet politique est abordé, tant il est de bon ton désormais de mélanger les genres, d'enchaîner l'interview d'un homme politique avec celle d'une ex star du porno ou un éjecté de la star ac.
Bien souvent aussi ce sont les artistes qui font profiter de leur notoriété une cause qui leur semble juste. Parfois celà peut s'avérer être un bon système pour faire parler d'une star un peu oubliée, et qui sort justement un best-of miteux pour Noël...
Toujours est-il qu'en période pré-electorale, la grande cause des stars de tout poil, c'est "aller voter".
Ce message s'adresse surtout aux jeunes et, il faut bien l'avouer, derrière l'injonction à aller voter, le message plus clair mais souvent non assumé est "aller voter pour barrer la route à l'extrême droite"... "et à la droite, tant qu'on y est..."
En clair, quand tu es jeune, tu es forcément de gauche, parce que quand même, tu vas pas voter pour des fachos de droite.
Le message revient donc bien souvent à "va voter, parce que c'est important, des gens sont morts pour que tu bénéficies du droit de vote, que tu aies le choix, mais bon, vote là, non, pas là, là, voilà, un peu plus à gauche, c'est mieux..."
Ce que je trouve "amusant" également, c'est qui vient donner des leçons de morale aux jeunes pour qu'ils aillent voter. En ce moment, en France, on trouve souvent un certain Joey Starr.
Joey Starr
Farouche opposant à Nicolas Sarkozy, il lui a même dédié une chansonette, qui a été refusé par sa maison de disque donc qui ne figure pas dans son premier album solo mais que ce cher Starr ne se prive pas de chanter en live.
La chanson s'intitule "Le petit Nicolas" (car Nicolas Sarkozy n'est pas bien grand) et comporte un passage qui devrait bien plaire à la principale adversaire politique de Sarkozy, Ségolène Royal. Ainsi qu'à toutes les féministes. Et toutes les femmes, tiens.
Extrait choisi :
T'es cocu Sarko et tout le monde le pense
Dans les tess' on a pris conscience
Qu'on a pas confiance en ta présidence
Tiens ta femme et tu tiendras la france"...

Ce "tiens ta femme", dans la bouche de quelqu'un qui a été condamné pour agression physique envers une femme, c'est hummm... plaisant. Enfin, ça montre bien ce que peut donner le débat politique lorsqu'il est mené par n'importe qui, et surtout quelqu'un dont le groupe s'appelle "Nique Ta Mère"...
Au passage, cliquez donc sur la frimousse du sieur Didier Morville (Joey Starr, de son faux nom), vous verrez apparaître une publicité pour du matos pour "faire du bruuuuiiiit" dans sa voiture.
Autre farouche opposant à Nicolas Sarkozy, Guillaume Depardieu. Il se trouve qu'il était invité à l'émission "le grand journal" sur Canal + le même jour que Sarkozy. Sarkozy seul en première partie, Depardieu fils en deuxième partie.
Et comme Guillaume, il aime bien dénoncer, il a pas hésité à dire ce qu'il pensait de Sarkozy, en s'asseyant à sa place.
"vous... vous sentez pas comme une odeur de merde?" a-t-il dit.
Oui, selon Guillaume Depardieu, Sarkozy, il pue trop du cul. Il aurait même ajouté que c'est un vilain pas beau.
Le débat commence enfin à prendre une dimension intéressante. Et puis tout le monde peut comprendre, dès le plus jeune âge.
Toujours est il que notre ami Depardieu fait partie du collectif "devoirs de mémoires" et, lors d'une réunion, déclarait à l'assemblée présente "allez voter, c'est un ordre".
Bon, après, les responsables du collectif l'ont plus trop fait intervenir, mais je crois que l'essentiel du message est passé.
Il faut voter. Voter, voter, voter, voter.
rock the vote
Aux Etats-Unis aussi, les stars se mobilisent pour sensibiliser les jeunes au vote.
Ils vont même jusqu'à porter des tee-shirts... Ou se draper nue dans le drapeau américain en se trémoussant et en chantant. Il paraît que c'est super efficace, en tout cas, c'était la stratégie adoptée par Madonna en 1990, jugez plutôt :
rock the vote
Au-dessus, je saurais pas trop vous dire de qui il s'agit, mais l'essentiel c'est qu'ils aient tous un beau tee-shirt. Ha, si, on peut reconnaître Eliza Dushku tout à droite. Mais si, vous connaissez, c'est elle qui joue dans "tru calling" et c'était la méchante tueuse dans "Buffy contre les vampires".
Et son tee-shirt nous dit "chicks vote - rock the vote" (les poulettes votent, youpi le vote (en gros))

Enfin, là, ça reste gentillet, parce que sinon, on a la version un peu plus hard, à savoir "vote or die".
C'est du lourd, hein, c'est Puff Daddy qui l'a inventé.
Et avec il a rameté une belle brochette de star, tout du bon, alors on a en stock rien de moins que Paris Hilton (qui finalement a oublié d'aller voter (véridique), mais bon, elle est pas morte, c'est l'essentiel), Usher, Maria Carey, 50 Cents et Alicia Keys.
Bon, clairement, c'était pour contrer George W. Bush, qui fut finalement élu en 2000 et réélu en 2004...
Enfin, pour finir, je vous propose de vous détendre un peu en regardant un bout de l'épisode de South Park tiré de la 8ème saison intitulé "Poire à lavement et sandwich au caca" (d'où l'image au début de cette note, tout se tient), où l'on peut voir Puff Daddy et son tee-shirt "vote or die".

Pourquoi "Poire à lavement et sandwich au caca"? C'est expliqué dans l'épisode, que je vous conseille de regarder, mais si vous n'en avez pas la possibilité, voilà une petite explication.
Les élèves de South Park sont amenés à choisir une nouvelle mascotte pour leur équipe de basket. Ils ont le choix entre une Poire à lavement et un Sandwich au caca. Du coup, un des héros, Stan, se désintéresse totalement du vote. Et tout le monde le harcèle pour qu'il vote. Parce que c'est important. Même si aucune des options qui te sont proposées ne t'intéresse.