Eros et Robbie ont fait un pari. La pose la plus ridicule pour leur affiche de concert. Pour moi, c’est Eros qui a gagné. Parce qu’il y a cette part de mystère. Pour Robbie, c’est clair, c’est « regardez, j’ai un index (et vous savez où j’me l’suis fourré ? mais là, je m’égare) ».

Pour Eros, là, ça reste quand même du domaine de l’hypothèse. Sa pose me fait penser à un lance-pierre avec les mains, mais sans élastique. Un lance pierre qui sert à lancer le poing, l’autre main servant à viser. D’autres sources affirment que c’est un truc d’italiens (donc on peut pas comprendre, comme ce geste si particulier que certains italiens ont pour courir. Ils soufflent dans leur poings fermés. D’un côté, de l’autre, ouf ouf, je cours, je souffle. Vous visualisez la scène ? bien. Et avec une italienne qui court, ça peut prêter un peu à confusion, genre je ne sais pas où donner de la bouche pour… bref) Ou encore, il mime deux téléphones avec ses mains. L’un, près de l’oreille, l’autre, tendu vers le public, n’attend que ton appel. Je pense plutôt que l’attitude générale, avec sa bouille qui fait la moue, peut plutôt faire penser à quelqu’un qui menace de te pêter ta gueule, si jamais tu te pointes pas à son concert.