Voilà, c'est parti. Je me lance dans cette petite série de posts sur le thème du cinéma. Y'aura en gros 70 vidéos et une centaine d'affiches. Donc du boulot de mon côté quand même, on dirait pas comme ça mais si j'avais une vie sociale, rien de tout ça ne serait possible.
Alors on commence, vous l'aurez deviné, avec cette thématique super chouettos, "Titanic".
Parce que bon, c'est évident, quand on veut parler cinéma dans la pub, bin souvent, on parle d'un film que tout le monde a vu ou au moins a entendu parler de.
Donc Titanic, avec ses 128 millions d'entrées rien qu'aux États-Unis, c'est pile poil le bon film pour la pub.
Du coup les publicitaires l'ont mis un peu à toutes les sauces, avec plus ou moins de réussite.
Là par exemple, on nous explique que sur un plus petit écran, on a un plus petit film. Le titanic se retrouve avec une taille de barque et l'iceberg devient un glaçon. Même traitement pour King Kong et Les Dents de la Mer.
Il ne s'agit pas d'une pub pour des télévisions grand écran mais pour des salles de cinéma avec les plus grands écrans de la région, qui rediffusent des classiques.
Toys'r'us reprend lui aussi la scène classique de Titanic, avec Leonardo DiCaprio en ours en peluche et Kate Winslet en lapin rose... A droite une scène culte tirée de Karate Kid.
Ha oui tout ça pour annoncer que maintenant ils vendent aussi des DVD chez Toys'r'us.
Il y a quelques pubs intéressantes contre le piratage des films. Ici, la 20 Century Fox nous demande "Still thinking on bying pirate?"
Avec, comme illustration des désagréments auxquels on s'expose en en achetant, les sous-titres qui collent pas et les spectateurs du cinéma que l'on voit se lever...
On voit pas bien mais là, dans la scène où DiCaprio meugle "I'm the kng of the world, woo houu!", ils ont mis comme sous-titre "we are sinnking" (nous coulons, et avec une faute de frappe, en plus)
Ils auraient eu du mal à caser l'argument du manque à gagner avec Titanic qui reste le film le plus lucratif de l'histoire du cinéma (près de 2 milliards de dollars de recette) et Star Wars, qui n'a pas mal marché non plus.
Enfin en plus, je sais pas s'il vous est déjà arrivé de télécharger un film, mais moi j'ai jamais eu ce genre de problème, en plus, les "pirates", ça s'achète pas trop, en France, ça se télécharge surtout. Mais c'est vrai que dans certains pays du Maghreb et en Asie, je crois qu'il y a un gros marché.
Dans le genre pub vraiment pourries, Fiat a pondu ça, en reprenant toujours la scène culte de Titanic, pour promouvoir une voiture avec un grand toit ouvrant.
La grande classe.
Titanic fiat Un poil plus drôle et un message un peu plus intéressant, pour un groupement de cinémas "UTOPOLIS", toujours la même scène de Titanic, plus une scène de "Sauver Willie", transposées dans la vraie vie, et donc le message, c'est que la vraie vie, ça pue (et c'est vraie que ça sent pas toujours très bon, surtout quand il faut sortir les poubelles) et que donc le cinéma, au moins, ça sent meilleur, sauf si quelqu'un vomit dans la salle alors là c'est l'horreur mais bon faut bien avouer que ça arrive rarement.
Bon, j'ai gardé le meilleur pour la fin avec ces pubs pour le festival DaKino, où les publicitaires se sont amusés à faire des affiches de films à la manière d'un autre réalisateur. On a donc Titanic à la manière de Lars Von Trier, Basic Instinct à la manière de Pedro Almodovar.
J'aime surtout cette affiche du Seigneur des Anneaux réalisé par Emir Kusturica.
En prime, Matrix réalisé par Emir Kusturica.

Et dans le même genre, je sais pas trop pourquoi, un festival sans doute, une scène anodine sur un marché en Malaisie, mais comme si elle avait été réalisée par Tarantino.
En parlant de Tarantino, voici une pub plutôt adapté pour la sortie du DVD de son dernier film, Death Proof.
Un bras, coupé, par terre, comme ça, dans la rue, tenant dans sa main le DVD.
Bon après, je me demande combien de temps ça reste, ça, avant que quelqu'un ne l'embarque chez lui. Ou alors peut-être quelqu'un surveille ça. "Hep, vous, vous barrez pas avec la pub!"