look at this duck Dernièrement, j'ai vu une pub, à la télé je crois, qui parlait de violences verbales.
Même si elle n'a que peu de rapport, ça m'a fait penser à une campagne américaine d'il y a un an "think before you speak", avec notament Wanda Sykes et Hilary Duff.
Cette campagne, à l'initiative du mouvement Gay, Lesbian and Straight Education Network (GLSEN) avait pour but de faire changer les habitudes verbales de nos vertes contrées américaines. Expression particulièrement visée "that's so gay" (ça fait trop pd).

Je tente de vous faire la traduction, en gros. Les trois ados remarquent la mascotte du pizaiolo, et trouvent que ça fait trop pd. La femme à côté d'eux, qui se trouve être Wanda Sykes (plus connue aux Etats-Unis qu'en France, je vous rassure), leur fait remarquer qu'ils ne devraient pas dire de quelque chose que ça fait pd quand ils veulent dire que c'est nul, parce que c'est insultant. Elle dit comme ça, c'est comme si, en parlant de ce poivrier, il est nul, il fait trop ado de 16 ans avec un début de moustache.
look at this duck J'espère que vous avez compris les autres spots, parce que j'ai un peu la flemme de les traduire.
De toutes façons, globalement, c'est la même idée.
Dans le spot suivant, c'est Hilary Duff qui se moque du haut d'une des filles qui ressemble à une jupe, portée en haut. Bref.
Pourquoi je trouve ces spots stupides? Parce que déjà, ils sont dans l'erreur, au moins pour deux des trois, quand les jeunes disent "that's so gay", ils ne veulent pas dire c'est nul, mais ça fait gay. Gay dans le sens caricature d'homosexuel, cliché. Le cliché existe, c'est une référence, et c'est ce à quoi ils font allusion. Donc dire à la place "c'est nul", ça n'a plus du tout le même sens.
Mais surtout, cette idée est extrêmement "politiquement correct". On ne doit plus blesser personne, on nie les handicaps, les différences, etc...
Pour ne blesser personne, on ne devrait plus non plus dire "t'es habillé comme une pute" (bon, déjà, c'est vrai, ça peut être un peu blessant pour la personne en question), car c'est offensant pour les prostituées...
N'hésitez pas à me faire part de votre point de vue dans les commentaires (lâche tes comms !).
look at this duck Nettement moins drôle maintenant, la campagne dont je vous parlais au début, que je vous laisse découvrir :
Voici le speech du site gouvernemental lié à la campagne : "Les violences verbales s’exercent partout, les femmes en sont souvent les victimes, que ce soit dans la rue, à la maison, au travail, au volant... Elles peuvent être de nature sexiste, raciste, à connotation sexuelle, attaquer l’image du corps, ou faire la part belle aux stéréotypes sexistes."
"Elles sont d’autant plus dangereuses que, sous couvert d’humour, on en rit et on les banalise. Elles sont pourtant la porte ouverte au non respect et à la dégradation du langage jusqu’à l’insulte et la violence verbale."
google sexism Dans le spot, il s'agit d'un couple et on nous dit que les femmes sont souvent victimes de violences verbales. Cet irrespect, cette violence, ce désamour, cette haine, déjà, franchement, je doute que les femmes en soient beaucoup plus victimes que les hommes. Ce qu'on voit là, c'est un très très grave problème de couple. En gros, le spot nous explique qu'il ne faut pas se laisser traiter comme de la merde, que c'est pas normal et qu'il faut faire quelque chose.
harcelement moral Ça m'étonne toujours de voir la publicité, le gouvernement, un organisme se méler de ça. Que des structures, des conciliateurs existent, ça, je comprends, qu'un boulot puisse être fait là-dessus, ok. Bon, la pub aussi quelque part est là pour dire que ça existe, mais elle me donne l'impression de dicter aux gens ce qu'ils doivent penser, ce qu'ils peuvent tolérer ou non, ce qu'ils doivent faire dans leur vie personnelle.
Mais encore une fois je pense qu'il s'agit plus de la pub qui me gêne, que du sujet. Je la trouve mal foutue par rapport à d'autres, comme celle-ci, à peu près sur le même sujet et qui nous dit qu'à force d'être traitée, insultée, on finit par croire que les insultes sont la vérité.
harcelement moral Et c'est ce en quoi ça rejoint les premières pub anti-homophobie.
Je ne veux pas minimiser la gravité d'insulter, maltraiter verbalement sa femme, son mari ou ses enfants, mais il me semble qu'on touche là quelque chose de trop personnel. Ou de plus personnel que grave. Même si, je le répète, ça ne veut pas dire que ce n'est pas grave. Mais dans les "grandes causes", je ne peux m'empêcher de faire une hierarchie. Je trouve plus important de sauver les gens qui meurent de faim que les pigeons en ville, par exemple. Bon bin y'en a quand même qui se vouent corps et âme au sort des pigeons en ville.
Ceci dit, ça n'est pas mieux de ne rien y faire, je dis juste que je comprends mieux le combat pour aider les femmes battues, par exemple. Les pubs en question me parlent plus, déjà:

Ce qui revient souvent dans ces spots, c'est le fait de devoir briser le silence. D'arrêter de protéger l'agresseur. Encore une fois, c'est là où je comprends mieux, une femme qui irait dénoncer son mari qui la bat, mais une femme qui irait dénoncer son mari qui l'insulte, là, non, je vois pas.
violence conjugale En fait, à part se séparer ou, si le mari a conscience de son problème, aller voir un conciliateur... je vois pas trop. La pub manque de piste. D'ailleurs, si on va sur le site, on trouve mélanger à la violence verbale les mariages forcés, les mutilations sexuelles, les violences au travail, les violences conjugales, les viols et agressions sexuelles.
maquillage (campagne française: toutes les femmes ne se maquillent pas pour les mêmes raisons)
La violence conjugale touche également les enfants, soit en tant que "spectateur", et, selon les études, futurs acteurs...
Voici une version française (que je trouve très bien faite) et une version anglaise.

Histoire de détendre l'atmosphère (lol) voici une publicité détournant la violence verbale qu'il peut y avoir entre une ado et sa mère, à propos d'un téléphone portable, par exemple :

Et voici encore deux autres publicités à propos de la violence et des enfants. La première fait allusion au fait que parfois, la violence la pire n'est pas celle de la télé. Enfin je pense que c'est le message.

Pour finir, deux publicités, la première mélant violence contre les animaux et violence conjugale (étonnant, mais... pourquoi pas), la deuxième, assez bouleversante, tirée d'une campagne anglaise contre le trafic humain et la prostitution subie, s'intitule très justement "lost in fucking translation".

Enfin une campagne espagnole contre le harcèlement sexuel, qui nous explique le b a ba: "les femmes ne sont pas des objets. Le harcèlement sexuel est un délit"
harcelement moral Bon, cette note est beaucoup trop longue, j'espère que vous aurez quand même réussi à aller jusqu'au bout, merci de votre attention, bonsoir !
look at this duck